Les Plateformes de coordination et d’orientation (PCO)

Les Plateformes de coordination et d’orientation (PCO)
03.01.2020 L’essentiel Temps de lecture : 10 min

Les plateformes de coordination et d’orientation pour suspicion du trouble du neuro-développement (TND) chez les enfants

Mis en place en 2019, les Plateformes d’orientation et de coordination ont pour objectif de permettre aux familles d’avoir accès à des soins et rééducations de professionnels le plus tôt possible sans attendre d’avoir un diagnostic complet.

Elles aident les familles dans le parcours de soins de leur enfant en garantissant une intervention précoce. L’intervention précoce permet d’éviter le « sur handicap », et d’aider au cheminement vers le diagnostic.
Ces plateformes ont aussi pour objectif de permettre de nouvelles pratiques de coordination et de gestions des délais pour les structures de type CAMSP, CMP, etc.

Vous recevez en consultation un enfant de 0 à 7 ans.  Sa famille exprime des inquiétudes quant à son développement, ou vous identifiez des difficultés qui vous préoccupent. Pour vous aider dans l’évaluation de la situation, vous disposez
désormais dans les pages suivantes d’une grille de repérage de ces écarts inhabituels de développement.

https://handicap-v2.cegedim.cloud/sites/handicap/files/files-spip/pdf/brochure_reperage_tnd_2020.janv.pdf

Vous avez des interrogations ou des inquiétudes sur la santé de votre enfant, de votre élève, de votre patient, sur son comportement, sur ses résultats scolaires…
… certains signes peuvent évoquer un trouble du neuro-développement. Ce livret permet repérer des troubles du neurodéveloppement

https://handicap.gouv.fr/sites/handicap/files/2022-04/Livret%20rep%C3%A9rage%207-12%20ans-web.pdf

Livret de repérage à remplir par la famille. Les informations recueillies dans ce document sont confidentielles. Pour permettre qu’elles soient jointes au dossier de votre enfant lorsqu’il sera transmis au médecin de la plateforme, vous devez le remettre (ou l’envoyer) à votre médecin ou au médecin de l’Éducation nationale.
Ce document ne pourra pas être communiqué à des tiers sans votre consentement.

https://handicap.gouv.fr/sites/handicap/files/2022-04/Volet%20Famille%207-12%20ans_01.pdf

Volet à remplir par l'enseignant. Les informations qui vous sont demandées dans ce livret sont destinées à compléter le dossier d’un enfant pour lequel l’orientation vers une plateforme d’orientation et de coordination – troubles du neurodéveloppement est envisagée. Il vous est demandé de décrire, à partir des observations et des évaluations que vous avez déjà conduites dans
votre classe, les difficultés qui, au-delà des difficultés d’apprentissage habituelles, pourraient évoquer un trouble neuro-développemental.

https://handicap.gouv.fr/sites/handicap/files/2022-04/Volet%20Enseignant%207-12%20ans_01.pdf

Volet à remplir par le médecin. Le médecin s’appuie sur une évaluation clinique qualitative (nature de la ou des difficultés observées) et quantitative (importance de l’écart par rapport aux compétences attendues, résistance aux mesures de première intentions mises en place) pour adresser l’enfant à la plateforme de coordination et d’orientation (PCO) qui proposera un parcours d’explorations et de soins sur la base des informations transmises.

https://handicap.gouv.fr/sites/handicap/files/2023-03/Volet%20M%C3%A9decin%207-12%20ans.pdf

"Parents et
professionnels de la petite enfance, soyons attentifs ensemble au développement
de votre enfant", un livret de repérage des écarts inhabituels de développement chez les enfants de 0 à 3 ans

https://handicap.gouv.fr/sites/handicap/files/2022-06/Livret%20rep%C3%A9rage%20professionnel%200-3%20ans-formulaire.pdf

Est-ce que mon enfant peut bénéficier des services d’une plateforme ? Qui peut en bénéficier ?

Les PCO sont destinées aux enfants qui ont des troubles du neuro-développement. 

Pour quel âge ?

Pour les enfants qui ont entre 0 et 12 ans compris 

Votre enfant peut ne pas avoir un diagnostic stabilisé. L’objectif de ces plateformes est bien d’engager l’intervention coordonnée de professionnels, sans attendre la stabilisation d’un diagnostic.

Les plateformes avaient été pensées pour les enfants en premier repérage, en cours de diagnostic Si l’enfant a un diagnostic (prader-willi, T21…) , vous pouvez demander à bénéficier du dispositif, à partir du moment où le parcours de soins et de rééducation est difficile ou absent.

Les enfants qui ont une reconnaissance par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), une orientation en SESSAD, IME, ULIS, PCPE, etc ne peuvent pas bénéficier du dispositif.  

Si le dossier MDPH est en cours mais qu’il n’y a pas encore de notification, l’enfant peut bénéficier de la plateforme.

Que peut apporter une plateforme à mon enfant ?

L’équipe de la plateforme va faire le point sur le parcours de votre enfant et rendre ce parcours plus fluide.
Elle doit mettre en place pour votre enfant et en fonction de ses besoins, des séances avec des professionnels (médecins, orthophonistes, psychomotriciens, psychologues, ergothérapeutes…) :

  • Soit en libéral
  • Soit en CAMSP, CMP, SESSAD, PCPE…

C’est une aide au diagnostic, notamment un meilleur accès au diagnostic fonctionnel.

Si les soins ont lieu en libéral, la plateforme va proposer et gérer un forfait d’intervention précoce (voir ci-après).

Ce que ne font pas les plateformes :

  • Les plateformes ne font pas les bilans.
  • Les plateformes ne sont pas des services, ni des établissements. La coordination doit être assurée au maximum par le médecin de famille. Dans certains cas, la platefome assurera la coordination si ce n’est pas possible par le médecin de 1ère ligne.

Leur intervention devrait aussi permettre la réalisation de diagnostics fonctionnels plus précis ; ceux-ci sont notamment appréciés des MDPH.

Qu’est-ce que le forfait précoce ?

Le forfait précoce est une somme d’argent dont peut bénéficier une famille et qui permet de prendre en charge les frais des séances de psychologie, ergothérapie et psychomotricité. Les séances ne sont donc pas financées par les parents mais par le forfait précoce.

Si la plateforme propose des séances en libéral, les examens et interventions seront aussi gratuits dans la limite de la somme maximale du forfait.
La mise en place n’est possible qu’avec les professionnels qui ont signé une convention avec la plateforme. C’est donc la plateforme qui donne les coordonnées des professionnels aux parents.

Comment en bénéficier ?

L’orientation vers une plateforme est faite par votre médecin traitant, le pédiatre, le médecin scolaire ou un médecin de PMI. C’est lui qui contactera ce service et vous mettre en lien avec eux.

 

 

 

Le médecin remplira pour votre enfant un livret nominatif appelé « Livret « Repérer un développement inhabituel chez les enfants de moins de 7 ans » »
Puis le médecin envoie le livret à la plateforme. Il peut être utile, voire conseillé, que le médecin joigne un courrier au livret.
Une fois que l’équipe PCO a reçu et étudié le livret, elle remplit la page « Validation » et prend contact avec la famille.

Les médecins peuvent s’appuyer sur les recommandations de l’Haute autorité de santé (HAS) pour mieux connaître les troubles du neurodéveloppement TND et les signes d’alerte.

Où trouver les coordonnées ?

Les plateformes sont en cours de mise en place, il n’en existe pas encore dans toutes les régions.

Etant donné que c’est votre médecin qui contactera la plateforme, ce sera à lui/elle de se tenir à jour des coordonnées.

La liste actuelle est indiquée sur le site handicap.gouv

Est-ce payant ?

Les services des plateformes sont gratuits.

Combien de temps dure la prise en charge ? Et après ?

La plateforme a pour mission d’éviter les ruptures de parcours.
La durée d’accompagnement par une PCO est de 1 an.
Elle est renouvelable 6 mois s’il n’y a pas de solution pour l’enfant. Le parcours est donc de 18 mois maximum.

Après 3 mois et 6 mois de prise en charge, les structures établissent un premier bilan et ont un temps de coordination entre les structures

La fin de l’intervention de la PCO est prévue lorsque :

  • en cas d’orientation anticipée vers une structure adaptée ou quand les interventions ne sont plus nécessaires.
  • dès que l’enfant a une décision de la MDPH

Il prend fin ou dès que l’enfant est entré dans un suivi stable par une structure de type Camsp, sessad, PCPE, CMP…

Quel sera le parcours de l’enfant ?

  1. Tout commence par le repérage de signes d’alertes par les professionnels petite enfance, par un médecin ou par les parents.

  2. Un médecin (médecin traitant, pédiatre, médecin scolaire, médecin pmi) adresse l’enfant à la plateforme à l’aide du livret (utiliser les commentaires libres et courrier associé recommandé) Leur rôle est de repérer les signes, contacter la plateforme avec l’accord de la famille, prescrit les rééducations pressenties, de coordonner le parcours avec la plateforme.

  3. L’équipe PCO valide le dossier si l’enfant remplit les critères. Certaines peuvent envoyer un questionnaire complémentaire. Tous les enfants n’ont pas de visite chez le médecin de la plateforme en raison du nombre d’enfants potentiels. Si la plateforme ne valide pas, elle se met en lien avec le médecin pour s’assurer qu’un suivi sera fait.

  4. La plateforme contacte la famille et fait une proposition de parcours soit avec des structures d’appui, soit avec des professionnels en libéral (avec le forfait précoce). Elle donne à la famille une liste des structures ou des professionnels en libéral

  5. La famille contacte les structures ou professionnels mentionnés par la PCO.

  6. Le premier rendez-vous avec une structure ou un professionnel conventionné marque la date d’entrée dans le parcours (pour 1 an, voire 18 mois)

Retour aux articles de la rubrique « Soins médicaux »
Aller au contenu principal