Ecrit par -
L’accueil d’un enfant malade ou en situation de handicap : des assistantes maternelles témoignent…
Des assistantes maternelles partagent leur expérience sur l'accueil d'un enfant malade ou en situation de handicap à leur domicile.
Enfant Différent
l'équipe Enfant Différent
Soumis par Equipe Enfant-… le ven 02/12/2016 - 15:23
Image
Bébé à la maison


Du côté des ass'mat'...

 

Accueillir :

« L’accueil de cet enfant a nécessité de m’informer sur la maladie (en lien avec les parents et le kiné), sur les soins spécifiques au quotidien et  sur le protocole en cas de soucis. Il n’y a pas eu de PAI (Projet d’Accueil Individualisé)  mais je pense le faire lors de prochains accueils d’enfants porteurs de handicaps.». Daniélou

« Lorsque j’ai pris la décision d’accueillir Léo (la décision ne s’est pas prise tout de suite... elle a dû mûrir), un PAI fut établi par le médecin de PMI à mon domicile afin de me donner des renseignements sur la maladie de Léo, et aussi définir, m’apprendre les gestes d’urgence à pratiquer en cas de besoin. Le PAI se fait toujours à l’initiative des parents. La rédaction du PAI a facilité la communication avec la maman et m’a permis de dédramatiser l’accueil de Léo, tout en me rassurant ». Patricia

« Je gardais déjà Théo depuis un an quand ses parents m’ont annoncé que leur fils allait avoir un développement différent et m’ont demandé si je pouvais continuer à le garder. Pour moi c’était évident. J’ai ressenti ce jour le devoir de solidarité envers les parents et leur enfant ». Christine

Les relations  :

« Je qualifierais ma relation avec les parents de privilégiée car elle induit une entraide spéciale partagée dans leur intimité familiale. La maman n’en pouvait plus quand je l’ai rencontrée, elle souhaitait retrouver une vie « normale »… retrouver du travail et souffler. Elle sait qu’elle peut compter sur moi pour sa fille. L’écoute et la flexibilité font pour moi parti de ce travail d’assistante maternelle d’autant plus dans ses circonstances ». Daniélou

« Le fait que j’accueille un enfant en situation de handicap n’a posé aucun problème aux autres parents, au contraire, ils sont ouverts à cela et s’ils ont des questions sur les conséquences (médicales, organisationnelles…) que cela pourrait avoir sur leurs enfants on en parle ». Daniélou

Les soins :

« Le kiné passe trois fois par semaine ce qui est important pour moi puisque je peux ainsi faire part de mes observations à un professionnel de santé. Je lui donne également son traitement ». Daniélou

« Christine a accepté que les différents intervenants se rendent chez elle pour s’occuper de notre fils, ce qui a permis une continuité dans les soins. De plus elle accueille Théo avec ses différents appareillages avec lesquels elle s’est familiarisée ». Les parents de Théo

Au quotidien :

« Pour l’accueil de cet enfant spécifiquement, il m’a été conseillé de redoubler de vigilance sur l’hygiène : lavage des mains, des jouets, limiter les contacts avec les copains qui ont le nez qui coule … sans tomber dans l’excès. Autrement des choses classiques : lui donner son traitement, accueillir le kiné, plus généralement être vigilante. Pour ce qui concerne ma pratique : développement de l’observation, de la confiance en soi pour la réponse à donner, patience, adaptabilité et empathie ». Daniélou

« Nous ne sommes pas des infirmières. Il faut savoir garder notre place, celle d’accompagner les enfants dans leur éveil et leur développement. Différent ou pas, pour nous ce qualificatif n’existe pas ! » Patricia

« Avec Théo, je n’ai rien changé dans mon quotidien. J’accueille d’autres enfants et nous faisons des activités tous ensemble. Cela ne contrarie en rien mon métier ». Christine

La formation :

« Je me suis tournée vers la responsable du RAM qui m’a proposé différentes formations. Avec mes collègues assistantes maternelles, qui ont été très solidaires, nous avons suivi des formations (accueillir des enfants en situation de handicap ; la langue des signes) qui se sont avérées très enrichissantes ». Christine

« Tout comme les formations continues, le colloque l’accueil de l’enfant en situation de handicap chez une assistante maternelle, nous a apporté un grand enrichissement et a permis de dédramatiser certains points, de nous mettre en confiance ». Christine et Patricia

Pour conclure…

« Priorité à la solidarité ! J’ai trouvé l’enrichissement grâce au fait d’être ensemble, tout simplement. En tant qu’assistantes maternelles, osons faire face à la différence et tentons de ne pas en avoir peur. Soyons solidaires avec les parents dans la détresse et essayons de notre au mieux de les apaiser. Patience, dialogue et écoute est notre quotidien ». Patricia

« J’aimerais essayer de changer le regard des gens sur ces enfants fantastiques qui nous font confiance ainsi que leurs parents et leur apporter mon affection ». Christine

« Cette expérience d’accueil m’a permis la rencontre avec « un enfant extraordinaire », elle m’aura sans doute appris autant que je lui en aurais appris. Globalement, c’est une très bonne expérience que j’espère bien renouveler. Le « vivre ensemble » est au cœur de ma pratique et je pense dans l’avenir mettre en place des ateliers d’art plastique qui seront pensés pour être adaptés aux enfants porteurs de handicaps ». Daniélou 

Écrit par...

Enfant Différent
l'équipe Enfant Différent

Membre depuis

47 années 10 mois
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires