Ecrit par Marielle Lachenal -
Signer avec les bébés
Je voudrais vous faire partager une découverte qui me ravit : l'arrivée en France de quelque chose qui existe aux Etats Unis et en Angleterre depuis longtemps, et qui est la proposition de signer avec les bébés. Tous les bébés.
Marielle Lachenal
Marielle Lachenal

Présidente de l'association Parents Ensemble, vice-présidente secteur enfants de l'ODPHI, membre de l'association Isaac-Francophone

Soumis par lachenal le lun 01/10/2007 - 02:00
Image
bébé qui signe "encore"

Je voudrais vous faire partager une découverte qui me ravit : l'arrivée en France de quelque chose qui existe aux Etats Unis et en Angleterre depuis longtemps, et qui est la proposition de signer avec les bébés. Tous les bébés.

Ma fille Géraldine , 17 ans , qui a une déficience intellectuelle, utilise pour parler les signes tirés du langage des signes, dans le cadre du programme Makaton.

L'association qui porte ce projet, « signe avec moi », a un site internet , a publié un livre, et a réalisé un DVD, en collaboration avec Monyca Companys, actrice sourde et éditrice de livre de signes.
http://www.signeavecmoi.com
Les trois sont remarquables et donnent envie de s'y mettre. leur enthousiasme est contagieux !

Quand j'en parle autour de moi, la première réaction est souvent « ah, ces américains, ils veulent toujours booster leurs bébés pour qu'ils soient les plus forts » ; mais il n'en est rien. Il suffit de visiter le site ou de lire le livre pour s'en convaincre.
Il ne s'agit pas de booster les enfants, mais de communiquer avec eux. De leur permettre de dire ce qu'ils ont à dire, de diminuer leurs frustrations de ne pas pouvoir faire comprendre ce qu'ils ont à dire. »Signe avec moi » est en lien avec d'autres courants concernant l'allaitement prolongé , le portage des bébés, le contact corporel. Il s'agit clairement d'être mieux ensemble.

Ce qui me touche quand j'en parle est que je retrouve étrangement chez les récalcitrants les mêmes arguments que ceux qui me sont opposés quand je parle de signer avec les personnes et les enfants handicapés dépourvus de langage verbal. « ce n'est pas important, il peut se faire comprendre autrement…. Il est heureux comme ça, pourquoi vouloir le faire parler….il faut laisser le temps au temps, il parlera quand il sera prêt… il peut désigner, ça suffit…. Il comprend bien, ce n'est pas la peine….si il signe , il ne parlera plus… si vous signez avec lui, vous allez l'enfermer dans une relation trop étroite … » les mêmes phrases qui ont surtout comme effet de ne rien proposer !

Mais la lecture des témoignages, les premiers échos des amies à qui j'en parle pourrait suffire à convaincre les plus hésitants !!
Les bébés peuvent signer très vite, vers 1 an, dire ce qu'ils veulent, jouer, commenter, parler de leurs peurs, de leur colère, et les dits-caprices diminuent ! les bébés ont les concepts dans leur tête, il ne leur manque que de pouvoir dire et , comme pour les enfants handicapés, c'est plus facile de dire avec les mains qu'avec la bouche.
Il y aura bien sûr des bénéfices secondaires : le langage oral vient plus vite, il sera plus clair, mieux construit. L'enfant sera moins coléreux, plus sociable. Toutes les relations avec l'enfant seront changées…on parle même de respect ! tous bénéfices secondaires que l'on retrouve dans le Makaton ou tout autre programme de communication alternative.

Leur site est très bien fait avec un forum très riche où on peut demander les signes qui nous manquent, lire des témoignages de parents convaincus, trouver des liens avec des sites anglo-saxons, des articles de fond, des vidéos.

Le livre est aussi remarquable, les chapitres d'introduction sont très bien faits et reprennent l'essentiel des étapes permettant d'introduire les signes; leur dictionnaire photographique de signes est très utile, et peut apporter les signes du quotidien.

J'ai eu la chance de pouvoir suivre une formation de formatrices de « signe avec moi », et je confirme ce formidable dynamisme. Les ateliers pour parents et enfants sont des lieux de vie, de plaisir partagé, de jeux, de chansons, de comptines ; un lieu de rencontres entre parents parfois bien isolés. L'expérience m'a prouvé que c'est difficile de comprendre la richesse et l'aspect ludique des signes à partir du seul livre, ou même du DVD. Rien ne vaut chanter ensemble une chanson signée ou écouter une histoire , voir les bébés fascinés par les mains qui dansent, pour que les parents soient tentés par l'aventure…

Je pense que ça vaut vraiment la peine d'en parler autour de nous, d'abord car c'est bien pour les bébés qui pourront signer avec leurs parents et pour leurs parents , mais aussi car si « signer avec les bébés » se répand en France comme il l'est dans les pays anglo-saxons ( à New York, plus d'une crèche sur dix signes avec les bébés) , notre utilisation des signes avec nos enfants handicapés en sera d'autant banalisée, acceptée, demandée….

Si on signe avec tous les bébés, les barrières pour signer avec les enfants handicapés vont tomber, les parents auront moins peur du regard des autres, nos enfants seront compris plus largement …

Les enfants sourds eux-mêmes seront gagnants , leur langage reconnu comme un vrai langage, facilitant la pensée, ouvrant sur le monde.

Osons rêver ensemble !!!!

 

Écrit par...

Marielle Lachenal
Marielle Lachenal
Description

Présidente de l'association Parents Ensemble, vice-présidente secteur enfants de l'ODPHI, membre de l'association Isaac-Francophone

Membre depuis

47 années 10 mois
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires


hélène
07 septembre 2012

Je suis profondément touchée par ce que je viens de lire, et j'y adhère à 100 % !
Répondre au commentaire