Ecrit par Judicaëlle Brioir -
L’accueil d’un enfant en situation de handicap chez une assistante maternelle
Tout professionnel de l'accueil à domicile de la petite enfance peut être amené à accueillir un jeune enfant en situation de handicap, que ce soit par choix, par "hasard", à la demande de famille ou d'une institution employeur...
logo de l'association Une souris verte
Judicaëlle Brioir

Co-directrice de l'association Une Souris Verte à Lyon

Soumis par jbrioir le mer 01/10/2008 - 02:00
Image
assistante maternelle et enfant

Mais le handicap fait souvent peur et il existe bien des freins à l'accueil de ces enfants. Nombre de questions sont soulevées par les assistantes maternelles lors d'une telle demande d'accueil :

Peut-on accueillir un enfant handicapé sans avoir une formation spécialisée ?  Cet enfant particulier ne va-t-il pas me monopoliser au détriment des autres enfants accueillis ? Que vont dire leurs parents ?

Accueillir l'enfant en situation de handicap

Il convient de garder à l'esprit que lorsqu'on parle d'accueil d'un enfant handicapé, il s'agit  avant tout d'accueillir un enfant, avec ses particularités. Il n'existe pas d'enfant handicapé "type", pas plus que d'enfant "normal". Tous ont leurs propres caractéristiques, leurs propres rythmes, leurs propres capacités. Il ne s'agit pas pour autant de nier les particularités de certains enfants, liées à la situation de handicap, mais bien au contraire de les reconnaître et d'en tenir compte pour accompagner l'enfant dans son développement.

Le rôle de l'assistante maternelle auprès de cet enfant un peu différent, comme pour tout enfant accueilli, est de répondre à ses besoins: besoins fondamentaux de sommeil et d'éveil, nourriture,  affectifs, de sécurité, de repères et de limites, de socialisation, etc., en respectant son rythme et sa personnalité. (…) Nul besoin de faire de la sur-stimulation sous prétexte que l'enfant est déficient et donc plus lent dans ses acquisitions. Quant aux besoins spécifiques d'autres enfants, qui peuvent être liés à une surveillance médicale ou une stimulation particulière, ils sont de la responsabilité des équipes de professionnels du sanitaire et du médico-social en charge de l’accompagnement de l’enfant et de sa famille (les CAMSP, les CMP, les équipes hospitalières, etc.).

L'accueil d'un enfant en situation de handicap n'est pas obligatoirement synonyme de difficultés supplémentaires (…) Bien sûr, certains handicaps peuvent être plus lourds à gérer au quotidien, certains enfants ont besoin d'appareillage et leur manutention peut sembler délicate, d'autres nécessitent un mode d'alimentation différent (gastrostomie). L'assistante maternelle aura alors souvent à surmonter la peur de "mal faire" et/ou de faire mal à l'enfant...

L'assistante maternelle n'a nul besoin de connaître le dossier médical de l'enfant, juste de connaître ses besoins spécifiques, en particulier concernant la santé et la sécurité (convulsions, troubles de la déglutition, postures...) afin de l’aider à exprimer ses différentes compétences et ne pas mettre l’enfant en situation d’échec.

Et si elle est amenée à collaborer avec des professionnels "spécialisés", elle ne doit en aucun cas se transformer elle-même en thérapeute en essayant de "copier" leurs techniques! Au contraire, en restant dans son rôle d'accueillante, dans sa fonction d'éducation, elle permet à l'enfant d'être avec les autres, dans un milieu ordinaire, de vivre sa vie d'enfant. Le lieu d'accueil (en l'occurrence le domicile de l'assistante maternelle) est aussi un espace de répit pour l'enfant handicapé par rapport à des prises en charge thérapeutiques parfois très lourdes, exigeantes et fatigantes pour lui (orthophonie, kinésithérapie, ergothérapie, etc.)

Accueillir les parents de l'enfant en situation de handicap

Comme pour tout accueil, accueillir un enfant handicapé c'est aussi accueillir ses parents, des parents avec leur vécu particulier, leurs savoirs mais aussi leurs difficultés face au handicap de leur enfant. Certains parents tendent à minimiser les difficultés de leur enfant de peur que l'assistante maternelle ne les "rejette" (sentiment souvent éprouvé devant les refus, parfois répétitifs, d'accueil). D'autres, tout en ayant besoin d'une solution d'accueil, auront du mal à faire confiance à un tiers...

L'assistante maternelle pourra s'appuyer sur les parents pour répondre au mieux aux besoins de l'enfant. (…) Ce qui bien sûr, n'exclut nullement que la professionnelle fasse preuve d'ingéniosité! Elle sera à l'écoute de ces parents qui ont besoin de travailler ou de souffler et qui lui font confiance. Ce qui, comme pour tout accueil, ne signifie pas qu'elle doive devenir leur confident et entrer dans leur sphère privée ou les laisser entrer dans la sienne! Il peut d'ailleurs s'avérer parfois opportun de rappeler en début d'accueil les missions de chacun, celle de l'assistante maternelle se situant au niveau de l'éveil de l'enfant, de sa socialisation; Bref un rôle d'éducation et non de réadaptation ou de thérapie.

Il arrive parfois que la situation de handicap ne se révèle qu'en cours d'accueil. Il s'agit toujours d'une situation difficile à vivre, pour les parents bien sûr, mais aussi pour la professionnelle. (…) . La professionnelle peut alors traverser une période de doutes et de confusion, surtout si les parents semblent ne rien remarquer. (…) Parfois, les parents qui ont eux aussi des doutes confieront leurs inquiétudes dans l'espoir d'être rassurés. Le rôle de l'assistante maternelle est alors de les écouter, et tout en confirmant qu'elle a remarqué la même chose (si tel est le cas), elle peut leur conseiller d'en parler à leur médecin, puéricultrice ou pédiatre.

(…)  En aucun cas, l'assistante maternelle ne pourra, quelles que soient ses observations, poser elle-même un diagnostic et le donner aux parents, encore moins un pronostic! Elle ne peut que partager ses doutes afin d'éviter des non-dits et le sentiment de n'avoir pas tout fait pour l'enfant. C'est aux parents qu'appartient la décision de consulter, l'assistante maternelle ne peut rien faire de plus.

Apprendre le handicap de son enfant est une épreuve très douloureuse pour les parents et l'assistante maternelle peut faire face au déni parental. Elle ne pourra que respecter leur cheminement, parfois long, d'acceptation du handicap de leur enfant, sans jugement, et continuer à accompagner l'enfant dans son développement.

Dans tous ces cas, la situation peut être difficile à vivre pour la professionnelle qui ne bénéficie pas nécessairement (c'est notamment le cas des assistantes maternelles indépendantes) du soutien d'une équipe. Elle n'est cependant pas isolée car il est toujours possible d'en discuter avec la puéricultrice référente de la PMI ou avec l'animatrice du RAM si elle en fréquente un.

Avec les autres enfants et leurs parents

Lorsque l'assistante maternelle accueille un enfant en situation de handicap, elle peut se trouver confronter aux questionnements des autres parents, à leur curiosité et parfois aussi à leurs craintes. A elle de les rassurer sur le fait que l'accueil de ce nouvel enfant ne se fait pas au détriment de leurs enfants, en la monopolisant par exemple. Au contraire, cela peut être une richesse pour tous car ils vont découvrir l'altérité et apprendre la diversité.

Les enfants repèrent très tôt les différences et les ressemblances. (…) A leurs observations de la différence, les enfants associent très tôt des connotations, positives ou négatives, suivant ce qu'ils vont percevoir comme messages émanant des adultes... Si le message perçu est positif alors les différences sont vécues comme naturelles et l'altérité devient une richesse.

De cette expérience, de la façon dont ils vont la vivre, de la réponse apportée par l’entourage, dépendra en partie leur capacité future à rencontrer l’autre différent sans se sentir menacés...

Pour un accueil de qualité

Accueillir un enfant en situation de handicap ne présente pas de difficultés particulières dans la plupart des cas. Bien souvent, le discours populaire qualifie de « dévouement », « vocation », « courage », etc. le travail auprès d'enfants en situation de handicap... Dévouement? Certes, comme auprès de tout enfant que notre profession nous conduit à accompagner pour un temps plus ou moins long... Une vocation? Plutôt un choix professionnel! Du courage? Assurément!... Accueillir les enfants des autres, être leur tuteur de développement pour un temps puis les regarder s'en aller est loin d'être facile!

Néanmoins, quels que soient la bonne volonté et le dévouement de l'assistante maternelle, il est important de penser en amont à la qualité de l'accueil proposé à l'enfant. L'accueil de cet enfant-là, à ce moment-là, est-il compatible avec les capacités matérielles actuelles de la professionnelle?

Il n'est pas toujours possible de répondre positivement à une demande d'accueil pour en garantir la qualité, autant pour l'enfant en situation de handicap que pour les autres enfants accueillis, ainsi que pour la professionnelle elle-même. Souvent, il suffit d'anticiper afin d'apporter les adaptations qui permettront de concrétiser l'accueil. Mais d'autres fois, heureusement plus rares, cet accueil ne sera pas possible...

Il est important que l'assistante maternelle ait conscience de ses limites, sans pour autant les sous-estimer, et puisse refuser un accueil, en expliquant le motif du refus aux parents, plutôt que de le commencer puis l'interrompre rapidement.

Ceci dit, penser en amont aux conditions de l'accueil permet aussi d'éviter des refus car prendre le temps d'identifier les besoins spécifiques, lorsqu'il y  en a, et les éventuels obstacles, donne l'opportunité de les surmonter (…) et surtout de mieux préparer la venue de l'enfant. La préparation n'est pas que matérielle, elle est aussi psychologique. L'assistante maternelle doit penser à ses propres compétences, à ce qu'elle peut apporter à cet enfant(…) On ne le dira jamais assez, la confusion des rôles est préjudiciable à un accueil de qualité, chaque intervenant auprès de l'enfant a une fonction particulière, avec une mission particulière. Celles de l'assistante maternelle relèvent du maternage et de l'éducation du jeune enfant (éveil, socialisation, etc.) et en aucun cas de la réadaptation. (…)

L'accueil chez une assistante maternelle présente bien des avantages pour l'enfant en situation de handicap, car il permet à la fois une attention particulière, un accueil "familial" et une première socialisation en milieu dit ordinaire, avec d'autres enfants…

L'article complet a été publié dans la revue ARC, UFNAFAAM, 2008

Écrit par...

logo de l'association Une souris verte
Judicaëlle Brioir
Description

Co-directrice de l'association Une Souris Verte à Lyon

Membre depuis

47 années 10 mois
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires


DECORCE NADINE
03 avril 2014

bonjour, Je cherche un modèle ou exemple de contrat d'accueil réalisé entre parents et assistante maternelle pour l'accueil d'un enfant handicapé. Ce document pour permettre d'avoir une référence à donner à des assistantes maternelles agrées candidates à l'accueil d'un enfant en situation de handicap. Merci beaucoup ( je suis animatrice d'un relais dans la région Poitou Charentes)
Répondre au commentaire

Bonjour, A notre connaissance il n'existe pas de modèle officiel de contrat d'accueil spécifique pour un enfant en situation de handicap. Certains départements ont des groupes de travail autour de cette question afin de proposer des outils et de soutenir l'accueil des enfants différents par les assistantes maternelles, mais nous n'avons pas pour le moment de document officiel. Vous pouvez vous rapprocher de votre PMI et consulter les guides suivants : http://www.mdph89.fr/Guides-pratiques http://www.caf.fr/sites/default/files/caf/791/Documents/Partenaires/han… Cordialement, L'équipe d'Enfant-différent

VALETTE Sandrine
24 juin 2014

Bonjour, Je suis assistante maternelle sur la Commune de Porcieu-Amblagnieu (38390) et je suis ouverte à l'accueil d'enfants différents. J'ai contacté le Conseil Général dont je dépend et m'a dit de me rapprocher de ma puéricultrice de secteur. Je n'ai toujours pas de retour pour ma demande, personne ne semble concerné. Je ne sais pas auprès de qui proposer mes services. Si vous avez des adresses, je serai ravie que vous me les fassiez suivre. Cordialement. Sandrine VALETTE
Répondre au commentaire

Enfant-différent
27 juin 2014

Bonjour, Si vous souhaitez faire connaître aux familles votre ouverture à l’accueil d’enfants différents, vous pouvez en informer le Relais assistantes maternelles, la PMI, les associations, le Centre d’action médico-sociale précoce (camsp) proche de votre commune, le Centre ressources Petite enfance et handicap… http://www.enfant-different.org/rhonealpes/isere.html Bonne continuation, L’équipe d’Enfant-différent
Répondre au commentaire

Sigonney Christine
30 juin 2014

Je viens de lire vos commentaires, mais vous ne parlez pas d'un taux d'horaire ,car je garde actuellement un enfant handicapé ,et je suis rémunéré comme les autres enfants qui sont a ma charge et qui ont le même âge ,j'aimerai savoir ,car tout est flou ,et je ne sais plus a qui m'adresser déjà fait appel a la pmi mais pas de réponse
Répondre au commentaire

Enfant-différent
23 juillet 2014

Bonjour, Il n'y a pas de barème particulier pour l'accueil d'un enfant en situation de handicap chez une assistante maternelle. Les tarifs sont soumis aux mêmes règles que pour les autres enfants. Si vous souhaitez des informations complémentaires, contactez nous par mail : webmaster@enfant-different.org. Bien cordialement L’équipe d’Enfant-différent
Répondre au commentaire

Gostiaux corinne
03 septembre 2014

Bonsoir, Je suis assistante maternelle depuis 10 ans. Je souhaite accueillir un enfant porteur de handicap. J ai reçu des formations et ai déjà accueilli deux enfants différents. Je suis du pas de Calais . Je ne trouve aucun contrat. Je pense qu'il y a énormément de parents dans le besoin. Comment faire pour me faire connaitre ? Merci de votre réponse. Cordialement.
Répondre au commentaire

Enfant différent
03 septembre 2014

Bonjour, En tant qu'assistante maternelle, vous souhaitez accueillir un enfant en situation de handicap. Les Relais assistantes maternelles, la PMI, les associations, les Centres d’action médico-sociale précoce (CAMSP) proches de votre commune, la mairie... peuvent relayer l'information auprès de parents. Nous vous conseillons donc de contacter ces organismes. http://www.enfant-different.org/selection/75-education/39-camsp.html Bonne continuation, L’équipe d’Enfant-différent
Répondre au commentaire

brianzi
29 octobre 2014

je suis assistante maternelle agréer et souhaiterai accueillir un enfant porteur d handicap mettant occupé pendant 5 ans d un enfant avec troubles du comportement de la parole et trouble autistique ne m a posé aucune difficulté mais difficile de trouver
Répondre au commentaire

Enfant-différent
30 octobre 2014

Bonjour, en réponse à votre commentaire, nous vous conseillons de contacter les Relais assistantes maternelles, la PMI, les associations, les Centres d’action médico-sociale précoce (CAMSP) proches de votre commune, la mairie... qui peuvent relayer l'information auprès de parents. http://www.enfant-different.org/selection/75-education/39-camsp.html Bonne continuation, L’équipe d’Enfant-différent
Répondre au commentaire

chandelier
17 décembre 2014

Bonjour, Je suis a la recherche d'une assistante maternelle pour ma.fille en situation de handicap, elle à 4ans et nous sommes dans la région haute normandie. Ce serait tous les matins à partir de 7h15 jusqu'à 7h45 heure a laquelle le taxi passe pour l'emmener a son école les mercredi après midi de 14h-14h30 à 16h. Ma fille à une agénésie du corps calleux, c'est a dire une malformation du cerveau, elle ne parle pas mais s'exprime pas des sons, elle commence à bien tenir sa tête, échange beaucoup, aime qu'on s'amuse et qu'on s'occupe d'elle, elle mange mouliné. Si vous êtes intéressé merci de me contacter.
Répondre au commentaire

Bonjour, Vous pouvez contacter votre PMI et les RAM (Relais d'Assistantes Maternelles) de votre secteur pour leur faire part de votre demande. Sur la région, nous avons également repéré 2 organismes qui pourront vous donner des informations sur l'accueil de l'enfant : le moulin vert et enfance handicap 76 http://enfancehandicap76.com/ http://www.lemoulinvert.asso.fr/l-association/ Bien cordialement, l'équipe d'Enfant-différent

Mélanie
22 janvier 2015

Je suis actuellement sur un projet similaire je suis responsable d'un RAM et LAEP et je suis en train de monter un projet avec le Sessad si tu veux échanger c'est avec grand plaisir. Mélanie Roques
Répondre au commentaire

Jocelyne
06 mars 2015

Bonjour à toutes, Je pense qu'une assistante maternelle qui accueille un enfant avec un handicap, peut demander aux parents, un tarif horaire plus élevé ! Cela va du bon sens ! Bien cordialement
Répondre au commentaire

Enfant-différent
09 mars 2015

En réponse à par Jocelyne

Madame, Il n'y a pas de barème particulier pour l'accueil d'un enfant en situation de handicap chez une assistante maternelle. Les tarifs sont soumis aux mêmes règles que pour les autres enfants. La Convention collective nationale des assistants maternels du particulier employeur mentionne la possibilité de majorer le salaire de l’assistante maternelle pour différents motifs dont : « L'accueil d'un enfant présentant des difficultés particulières, temporaires ou permanentes, donne droit à majoration du salaire à prévoir au contrat en fonction de l'importance des difficultés suscitées par l'accueil de l'enfant. » L’important est que la majoration ne doit pas être appliquée de manière systématique. L’accueil d’un enfant différent peut nécessiter une attention particulière, dans certains cas. Souvent les besoins de l’enfant seront ceux de tout enfant. De plus il faut réfléchir au message que cela véhicule auprès des parents de l’enfant, pour que cela ne soit pas vécu comme une stigmatisation ou une discrimination. Attention également à ce que les parents ne perdent pas le bénéfice du complément de libre choix du mode de garde de la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) ; pour bénéficier de cette allocation, les familles ne doivent pas verser une rémunération brute supérieure à un certain plafond. Si vous souhaitez des informations complémentaires, contactez nous par mail : webmaster@enfant-different.org.

chemla
08 avril 2015

Bonjour ,je suis assistante maternelle dans le 90 et éducatrice spécialisée.J' ai un projet d' accueil d' enfants valides et handicapés à mon domicile.Actuellement j' accueille un petite handicapée et deux enfants "ordinaires".Cela se passe bien et les enfants apprennent à vivre ensemble dans la différence. J' insiste sur le fait que tous nous sommes différents et devons apprendre à nous respecter ,à nous écouter,à nous apprivoiser.J adapte mes activités à l' enfant en situation de handicap et avec cette petite fille je suis davantage dans le faire avec ,dans l' accompagnement.Pour autant je m' efforce de proposer les mêmes activités à tous.
Répondre au commentaire

chemla
08 avril 2015

projet d' accueil d' enfants ordinaires et extraordinaires dans le territoire de Belfort.
Répondre au commentaire

carrico
10 avril 2015

Bonjour, la convention des assistante maternelle ( j'ai celle de 2010) précise que l'accueil d'un enfant handicapé donne droit à une indemnité minimum de 0,14 x smic horaire x nombre d'heures. Quel est le tarif minimum à ce jour (je ne souhaite pas le dépasser). Merci de votre réponse
Répondre au commentaire

Enfant-différent.org
10 avril 2015

Bonjour, Un décret de 2006 indiquait le montant minimal de la majoration des assistants maternels dans les cas où il y avait "des contraintes réelles dues aux soins particuliers ou à l'éducation spéciale entraînés par l'état de santé de l'enfant". Ce montant minimal était inscrit dans l'article D773-13 du code du travail. Cependant cet article a été abrogé en 2008. Ce seuil minimal n'est donc plus en vigueur. A notre connaissance, aucun texte ne l'a remplacé. L'équipe d'Enfant-différent
Répondre au commentaire

Eveno
09 juin 2015

bonjour Je cherche une babysitter capable de gérer mon fils de 9 ans avec TDAH de forme assez sévère. Il est scolarisé mais les heures chaudes de retour à l'école jusqu'au coucher sont très compliquées. La situation étant difficile à gérer, je change de babysitter tous les 6 mois/1an car elles craquent!! J'habite Paris 16. Un grand merci de votre aide
Répondre au commentaire

Enfant-Different
11 juin 2015

Bonjour, Voici des informations pour vous aider dans la recherche d'un(e) babysitter pour s'occuper de votre fils après la classe. Vous pouvez consulter notre page sur la garde par un babysitter : http://www.enfant-different.org/selection/174-modesdegarde/455-enfant-h… Vous pouvez aussi vous rapprocher de l'association HyperSuper, association qui informe et conseille les familles sur les TDAH et qui propose des espaces pour échanger, se rencontrer... http://www.tdah-france.fr/ Vous pouvez contacter des associations de parents comme Toupi ou autisme 75 qui auront peut-être des adresses à partager : http://toupi.fr/ http://www.autisme75.org/ Les services d'aide à domicile peuvent aussi proposer des services de garde, consulter notre page sur l'aide à domicile : http://www.enfant-different.org/selection/40-quotidien/101-aideadomicil… N'hésitez pas à questionner les professionnels qui connaissent/suivent déjà votre fils, ils auront peut-être des contacts à vous communiquer. Bien cordialement, l'équipe d'Enfant-Différent
Répondre au commentaire

Mélody Magro
26 juin 2015

Bonjour, Je suis infirmière diplômée d'État depuis 2009. Ayant travaillé dans des structures accueillants des enfants et jeunes adultes handicapés mentaux et physiques, je souhaite aujourd'hui me tourner exclusivement vers la garde d'enfants(s) porteur(s) de handicap(s) à domicile. Je déménage en Alsace, à Strasbourg précisément, et je souhaiterai venir en aide à des familles qui souhaiteraient trouver quelqu'un de confiance pour garder leur(s) enfant(s) "différents". N'hésitez pas à me contacter ou à me diriger vers des associations pour prendre contact avec des personnes qui pourraient m'aider dans mes recherches. Par avance, merci beaucoup. Sincères salutations.
Répondre au commentaire

Enfant-différent
30 juin 2015

Bonjour, Nous vous conseillons de contacter la PMI de votre commune afin d’avoir des informations sur le statut que vous pourrez prendre afin de proposer vos services. La PMI vous informera sur les différentes possibilités dans le secteur de la petite enfance. Si vous vous orientez vers une création d’entreprise ou activité en libéral, voici un lien vers un annuaire pour trouver des interlocuteurs pouvant vous conseiller : https://www.apce.com/pid319/qui-peut-vous-aider.html?espace=1 Dans la région de Strasbourg, vous pouvez vous renseigner auprès : - du centre ressources petite enfance et handicap http://www.aapei-strasbourg.fr/etablissements/centre-ressources-petite-… - de l'espace ressources loisirs et handicap http://www.jpa67.fr/joomla/espace-ressources-handicap.html - des associations http://www.cress-alsace.org/spip/spip.php?article166 http://www.creaialsace.org/index.htm Voici également des guides proposés par la MDPH http://www.bas-rhin.fr/solidarites/adultes-et-enfants-handicapes/inform… Bien cordialement L’équipe d’Enfant-différent
Répondre au commentaire

Mélody Magro
16 juillet 2015

En réponse à par Enfant-différent

Merci beaucoup pour votre retour. Je ne manquerai pas de contacter toutes les personnes des liens que vous m'avez mis ci-dessus. J'espère de tout coeur que ce projet aboutira. Cordialement,

Caroline
02 juillet 2015

Bonjour à toutes, Quel soulagement et bonheur pour moi de voir des assistantes maternelles qui souhaitent se conscarer à aider les enfants qui ne sont pas dans la norme... Cela fait chaud au coeur. Mon fils de 2 ans a un léger handicap pycho-moteur dû à une anomalie chromosomique. Son handicap est léger et seul des professionnels peuvent le noter. IL est sur le point de marcher. C'est un enfant qui a une très bonne compréhension et es très sociable, heureux de vivre, adore les enfants. Sa nourrice agréé pour 4 enfants, néanmoins, était trop angoissée et a décidé de ne pas poursuivre le contrat avec mon fils. Je recherche donc une assmat ou nourrice qui accepterait de s'occuper de mon fils, tout en gardant un deuxième enfant car c'est important pour lui d'être avec d'autres enfants (plus âgés que lui, il adore). Si vous habitez dans le mantois, ou proche des Mureaux, et que vous êtes intéressés de garder mon fils (vraiment adorable) à partir de septembre 2015, 3j par semaine ou 4 jour par semaine, merci de bien vouloir me contacter. C.FAVRE.
Répondre au commentaire

Bonjour, Vous recherchez une assistante maternelle pour s'occuper de votre petit garçon. Nous vous conseillons de prendre contact avec la PMI de votre secteur, les relais d'assistantes maternelles, les camsp, et la mairie https://www.yvelines.fr/solidarite/enfance-et-famille/accueil-petite-en… https://www.yvelines.fr/solidarite/enfance-et-famille/vos-interlocuteur… Bien cordialement, L'équipe d'Enfant-Different

Louineau Annie
07 août 2015

Bonjour, Je suis éducatrice spécialisée depuis 15 ans, et je travaille dans le 49. Durant ces 15 années j'ai acquis de l'expérience auprès des adultes handicapés mentaux, et depuis 4 ans plus particulièrement après d'adultes autistes. J'ai bénéficié de formations afin de mieux les comprendre et de les prendre en charge (ABA, PECS, supports visuels...). Je suis actuellement en pleine réflexion sur mon avenir professionnel, et j'aimerai pouvoir offrir mes services aux familles ayant un enfant handicapé. Etre un conseil, une aide, un relais au quotidien, voir pour permettre à leur enfant d'aller en milieu collectif (crèche, école...) en l'accompagnant les 1er temps. Leur offrir une écoute, un conseil sur les démarches à suivre, les organismes à contacter. Une sorte d'assistante maternelle spécialisée à domicile Je ne sais pas si ce type d'emploi existe, ni sous quel forme. Quelqu'un pourrait-il m'aider, me conseiller? Est-ce envisageable? Merci de vos retour Annie
Répondre au commentaire

lebastard
14 septembre 2015

bonjour je suis nourrice depuis 9 ans j ai travaille 20 ans dans le medical personnes atteintes de myopathie dans des ime imc mon mari etant artisan j ai arrete mon metier avec beaucoup de peine j ai decide de faire aide a domicile de là j ai rencontre une maman avec des jumelle l une etait handicaper moteur et physique elle me disait aucune nounou ne la voulait alors j en ai parle a mon mari et mes deux enfants malgrés leur jeune age mon dit ok pour que je sois nounou pour enfant souffrant d handicap j ai la chance de vivre une sacrée aventure avec les loulous et j en suis fiere il y a des moments difficile leur départ évidament et bientot je vais accueilli un enfant souffrant d autiste je vous avoue que j ai fais des recherche approfondi jusqu au canada c et pour vous dire j ai rencontré les parents qui vivent tres mal l handicap de leur fils alors je me dis c est a moi de jouer je m investi mais ma famille aussi c est peux pour cela que la pmi me recommande aux parents car je ne depasse pas mon role mais j essaye de faire au mieux pour que l enfant puisse avoir un eveil avec les autres les rire sont la devise dans notre maison
Répondre au commentaire

Benkhay Nadia
17 septembre 2015

Bonjour, Je suis à la recheche d'une orthophoniste liberal spécialiste d'enfant en situation de handicap psychomoteur, sur Toulouse ou environs svp, ma fille de 5 ans est suivi au CAMSP en raison d'une séance de 45min par semaine et je trouve que ce n'est pas assez car elle évolue très lentement, elle est en liste d'attente de l'IME. Je vous remercie d'avance.
Répondre au commentaire

Bonjour, Sur Toulouse il existe une association qui met en lien des professionnels de santé avec les familles d'enfants handicapés ou en difficulté d'apprentissage, voici le site de cette association : http://www.mdlm31.fr/ Par ailleurs nous vous conseillons de prendre contact avec l'association L'Esperluette : http://www.enfant-different.org/midi-pyrenees/haute-garonne/280-lesperl… Pensez vous à vous renseigner sur les questions de "double prise en charge" pour la prise en charge par la Sécurité sociale étant donné que votre fille a déjà des séances au Camsp. Bien cordialement L'équipe d'enfant-différent

Bonjour, Je vous remercie de votre réponse et votre aide. Bonne continuation

LAPLANTIF nathalie
18 septembre 2015

Bonjour, A compter de mars 2016, j'aurai terminé ma formation d'assistante maternelle agréée pour accueillir à mon domicile deux enfants. Je suis sur perpignan, et je suis très motivée pour aider, soutenir, accompagner les familles ayant un enfant handicapé. Je suis disponible, dynamique et à l'écoute des parents. Je souhaiterai de l'aide dans mes démarches pour me faire connaître auprès des familles, des associations. Pourriez-vous m'aider dans mes démarches. En vous remerciant par avance Cordialement, Nathalie
Répondre au commentaire

Bonjour, En tant qu'assistante maternelle, vous souhaitez accueillir un enfant en situation de handicap. Les Relais assistantes maternelles, la PMI, les associations, les Centres d’action médico-sociale précoce (CAMSP) proches de votre commune, la mairie... peuvent relayer l'information auprès de parents. Nous vous conseillons donc de contacter ces organismes. http://www.enfant-different.org/selection/75-education/39-camsp.html Vous pouvez vous faire connaître des associations de votre région : http://www.ledepartement66.fr/1460-associations-intervenant-aupres-des-… et du service Handicap de la mairie : http://www.mairie-perpignan.fr/fr/solidarite/mission-handicap/mission-h… Bonne continuation, L’équipe d’Enfant-différent

Nagib
11 octobre 2015

Bonjour, Existe-il des familles d'accueil pour enfant handicapé pour les week-ends à Paris ? Le contexte : Ma cousine à un handicape physique, elle est admise dans un centre dans la région parisienne, les parents sont loin de la capital, nous sommes à la recherche d'une famille d'accueil qui pourra l'accueillir pendant les week-ends. Merci par avance pour votre aide Nagib
Répondre au commentaire

Bonjour, Nous conseillons aux parents de votre cousine de demander au directeur/trice ou l'assistante sociale de l'établissement qui accueille leur enfant de les aider à trouver une solution pour les week-ends. De plus, pour trouver une famille d'accueil, ils peuvent s'adresser aux services du département qui délivrent sur demande la liste des accueillants familiaux agréés : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15240 Le site Famidac donnent des conseils et des adresses : http://www.famidac.fr/?Comment-trouver-un-accueil Sur Paris, vous pouvez demander conseil à la délégation de l'APF : http://www.apfparis.asso.fr/ Si les parents ne trouvent pas de familles d'accueil, il y a la possibilité de demander à la MDPH une orientation dans un établissement qui accueillerait leur enfant en week-end. Bien cordialement L'équipe d'Enfant-différent

servant
13 octobre 2015

Bonjour, Je suis éducatrice diplômée et nouvellement agréée assistante maternelle. Naturellement je me spécialise dans l'accueil d'enfants handicapés ou en difficulté. L'idée c'est de permettre aux parents de ne pas être obligé d'arreter de travailler. De cette façon les parents peuvent bénéficier des aides de la paje. Je peux faire les accompagnement médicaux et faire le lien entre la famille et les différents spécialistes qui accompagnent l'enfant. J'ai une page facebook pour ceux qui souhaite en savoir plus. N'hésitez pas à la visiter, et à la partager pour que mon projet arrive jusqu'aux parents qui pourraient avoir besoin de moi mais qui ne me connaissent pas encore. Merci à tous ! Educatrice / ass' mat' spécialisée dans l'accueil d'enfants handicapés Fanny SERVANT
Répondre au commentaire

nounou
26 octobre 2015

Bonjour, que pfaire pour une ass mat qui s'est gravement blessée au dos, en prenant dans ses bras un enfant qui faisait un très grose crise après le repas et donc en sécurisant un enfant en situation de handicap non annoncé officiellement par les parents à la professionnelle.... c'est un enfant qui est vue par des professionnels du handicap mais rien n'est annoncé à l'assistante maternelle et elle s'est blessée en éviter que 'enfant se tape la tête contre le sol... les seuls indices sont dits verbalement par la maman ou par envoies de sms... la professionnelle doit donc gérer seule sans aide ni écoute un enfant adorable mais qui selon les dires de la maman présente un très grand décalage de développement avec accompagnment de professionnel pour les parents et l'enfant ... mais 'l'ass mat doit faire face à un enfant différent n'est pas formée ^pour comprendre les reactions de cet enfant ni pour que personne ne se blesse en l'occurence l'ass mat s'et blessée pour sécurisé le petit bout sur son iieu de travail et elle se sent seul, délaissée et la SECU a bloqué son dossier car iil faut un enquêtre... donc voilà une ass honête a qui on a caché que l'enfant était un peu diffirent on e a laissé seule à gérer la situation et là ell se retrouve sans rine plus de ssalaire, plus de nouvelles du petittou ... bref voilà comment faire ,,,,, meri de vos aides
Répondre au commentaire

Enfant-Différent
02 novembre 2015

En réponse à par nounou

Bonjour, Il est vrai qu'il est préférable d'instaurer un dialogue avec la famille et les différents partenaires qui connaissent l'enfant afin de mettre en place un accueil de qualité. Cela permet d'être accompagné(e) et d'avoir des conseils sur le portage d'un enfant ou les autres besoins spécifiques de l'enfant. A ce jour, il faut que la procédure engagée par la sécurité sociale se déroule et que l'assistante maternelle soit correctement indemnisée pendant son arrêt maladie. Ne pas hésiter à contacter le conseiller de la sécurité sociale afin d'avoir des informations sur les avancées de cette procédure. L'assistante maternelle peut également reprendre contact avec son interlocuteur/trice du Conseil Général, notamment celui/celle de la PMI de façon à faire un point sur ce qui s'est passé. Bien cordialement, L'équipe d'Enfant-Différent

JABOEUF
09 janvier 2016

En réponse à par Enfant Différent

Assistante Maternelle agréée depuis 2001cherche à accueillir seulement pour cette année (j'ai un contrat prévu en février 2017) un enfant avec un handicap même à mi-temps ce qui permettra aussi de soulager les parents. Si cela vous intéresse même pour quelques mois laissez moi un message Je connais et j'ai moi-même un enfant handicapé qui a réussi à avoir son BAC

Beltran Jocelyne
08 mars 2012

Bonjour Vivement intéressée par votre article, je recherche toute documentation traitant de ce sujet,contact ou association y ayant déjà réfléchis. Je suis éducatrice de jeunes enfants sur Paris , je monte un dossier pour créer un relais d'assistantes maternelles sensibilisées et formée à l'accueil d'un enfant en situation de handicap, les familles concernées pourraient trouver un lieu de répit, de soutien, de rencontres, les enfants un lieu d'éveil, de jeux, de socialisation et pour tous un lieu citoyen pour apprendre à grandir ensemble tout simplement ! Je n'ai pas pu me procurer la suite de l'article publié dans la revue ARC, impossible de les contacter. Je vous remercie par avance pour toutes informations . Jocelyne Beltran
Répondre au commentaire

Enfant Différent
08 mars 2012

Bonjour, L'association qui anime ce site travaille autour des thématiques de la petite enfance et du handicap. Nous serons en mesure de vous donner quelques informations sur ce sujet. N'hésitez pas à nous contacter: http://www.unesourisverte.org ou faisant un mail au service documentation doc@unesourisverte.org Cordialement
Répondre au commentaire

mamanlionne
20 juin 2017

Il est affligeant de constater que les assistantes maternelles s'intéressent à la garde d'un enfant présentant des différences juste pour l'argent. Je suis la maman d'un enfant handicapé, notre parcours est semé d'obstacles, notre vie est ponctuée de mauvaises nouvelles. Nous devons faire face tous les jours, car il n'y a pas de repos pour nous, et pas de majoration de salaire non plus.... Les messages d'assistantes maternelles qui demandent une rémunération supplémentaire me donne la nausée. Cela semble être un dû, et peu importe les tâches supplémentaires à réaliser ou pas. Car oui mesdames, s'occuper d'un enfant handicapé ne veut pas forcément dire qu'il y a plus à faire, mais la différence fait peur . Je me demande à quoi bon vivre dans un monde aussi hostile.

Répondre au commentaire