Le « bonus inclusion handicap »

Le « bonus inclusion handicap »
08.02.2024 L’essentiel Temps de lecture : 3 min

Présentation de cette aide financière complémentaire à destination des crèches accueillants des enfants en situation de handicap

Le Bonus Inclusion Handicap « vise à favoriser la mise en œuvre du principe d’égalité de traitement des enfants handicapés avec les autres enfants qui est affirmé tant en droit international qu’en droit interne »

Nous décrivons ici le bonus versé aux établissements d’accueil du jeune enfant. Un soutien financier a également été instauré en 2023-24 pour les accueils de loisirs : le complément inclusif.

Qu’est-ce que c’est ?

Le « bonus inclusion handicap » a été instauré par le Gouvernement en janvier 2019. C’est une aide financière en direction des établissements (crèche, halte-garderie, établissement multi-accueil, …) qui accueillent des enfants handicapés afin de compenser des éventuels surcoûts : la formation et le renfort des professionnels, l’acquisition de matériel spécifique.

Les critères d’attribution ont donc été élargis en 2020 ; ainsi une crèche a droit au bonus si elle accueille un enfant qui est dans l’une de ces situations :

  • Un enfant bénéficiaire de l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH)
  • La prise en charge par une Plateforme de Coordination et d’Orientation (PCO) dans le cadre des parcours de bilan et intervention précoce des enfants de moins de 7 ans présentant des troubles du neuro-développement ;
  • Un enfant orienté par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) vers une prise en charge en service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD), service d’accompagnement familial et d’éducation précoce (SAFEP) …
  • Toute attestation de prise en charge régulière par un centre d’action médico-sociale précoce (CAMSP) ;
  • Toute attestation d’un service/consultation hospitalière mentionnant « la nécessité d’une prise en charge globale thérapeutique, éducative ou rééducative compte tenu d’un développement inhabituel des acquisitions psychomotrices ou du diagnostic d’une pathologie grave ou d’une atteinte sensitive ou motrice grave. »

Les principes

  • Le bonus s’applique dès le premier enfant en situation de handicap accueilli dans la structure
  • Le montant du bonus est croissant avec le pourcentage d’enfants en situation de handicap inscrits dans la structure
  • Le bonus s’applique à toutes les places de la structure et non aux places des seuls enfants en situation de handicap. Il ne s’agit pas d’une aide individualisée par enfant accueilli.

Ce bonus va jusqu’aux 6 ans de l’enfant accueilli.

Montant

Versé par la caisse nationale des allocations familiales, ce bonus plafonné à 1399 € par place et par an (montant 2024) s’applique à toutes les places de la structure dès le premier enfant en situation de handicap accueilli. Son montant augmente en fonction du pourcentage d’enfants en situation de handicap accueillis.
Vous trouverez le mode de calcul dans la fiche Repère de la CAF : « Les bonus complémentaires à la PSU »

Qui en fait la demande

L’aide est attribuée lorsque la crèche fait ses déclarations et sera calculée automatiquement selon les déclarations faites par la structure et transmises directement à la CAF. La structure doit pouvoir justifier auprès de la CAF, de l’emploi des fonds reçus et tenir à disposition les documents nécessaires

Retour aux articles de la rubrique « A la crèche »

Mots-clés :

Aller au contenu principal