Ecrit par Sandra - 01 octobre 2020
Elle devient ado et je ne sais pas faire…
Maman j'ai mal à mon âme : ma fille devient ado et je ne sais pas faire…
Image
mère et fille

Depuis que je suis maman je réponds à la plupart des questions de mes trois enfants. Ces réponses me donnent la sensation d’être là de les épauler


Mais aujourd’hui c'est le drame, Je ne sais pas comment faire. Je ne sais pas quoi dire et je ne trouve pas de réponses à ma question.

Voici ce qui me tourmente ; comment accompagner l'adolescence d'une jeune déficiente intellectuelle ??? Vaste question me direz-vous et oui en effet.

Ma petite dernière vient d'avoir 14 ans. Elle a une déficience générale liée à des lésions cérébrales et depuis toute sa plus tendre enfance je l'ai soutenu, encouragé stimulé écouté et je pense que je ne m'en suis pas trop mal sortie, mais là c'est différent, je ne sais pas comment faire.

Entre les hormones qui jouent à la balle au prisonnier, ses troubles moteurs qui la fatiguent et sa déficience intellectuelle qui lui rend impossible l'abstraction et la gestion des émotions et bien je peux vous dire que c'est un peu un champ de bataille dans sa tête et son corps.

Mon expérience avec des ados me dit qu'il faut les « laisser tranquille » quand ils ont des changements d'humeur, il faut les aider à relativiser quand tout est noir enfin bref je me sentais suffisamment armée pour épauler notre princesse.

Mais quelle naïveté, franchement si j'avais su... Enfin non je préfère être restée dans l'ignorance tant pis.

Alors moi je veux être présente l'épauler comme je l'ai toujours fait mais je sens tellement impuissante, Comme lui faire accepter ses handicaps maintenant qu'elle se rend compte des différences avec les valides ? Comment gérer les périodes noires quand ses peurs se transforment en terreur et que ses questions sont toujours les mêmes ? Comment lui faire accepter son orientation future probablement en milieu spécialisée alors qu'elle se rêve encore prof de théâtre ? Comment l'aider dans le changement de son corps, la gestion des menstruations ? Que comprend-elle vraiment ? Certes nous nous sommes souvent posé la question mais là c'est encore plus prégnant...

Tant de doutes, de remise en question et un tel sentiment de solitude. Alors oui il y a le SESSAD qui est là et heureusement mais dans la vie de tous les jours on est seul. Seul avec son mauvais caractère, avec ses silences, avec ses frères et soeurs qui ne la comprennent pas. Donc on essaie on écoute on s'énerve parfois (enfin souvent) on pleure et on rit aussi. On teste on explore on recommence mais tout ce qui me reste en sentiment c'est la solitude. On échange avec d'autres mamans d'ados mais les leurs ne sont pas déficients donc leurs problèmes sont bien loin des nôtres. On échange avec des mamans d'enfants déficients mais eux aussi ne savent pas et puis il y a une déficience par personne donc comment intégrer leurs conseils.
Et pour la 1ère fois j'ai envie de baisser les bras, de m'évader, de la laisser seule avec ses troubles mais même si ces pensées sont bien présentes elles laissent leur place à une détermination qui est notre ADN.

Donc on y arrivera comme toujours mais cette fois cette bataille va laisser des traces. On va continuer à se documenter et à se faire confiance.

Promis dans 10 ans je vous redonne des nouvelles et peut-être que je pourrai à mon tour aider d'autres parents…

 

Écrit par...

Sandra

Membre depuis

6 mois 2 semaines
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires