Ecrit par Jean-Jacques Detraux - 11 décembre 2017
Le concept de partenariat
Comment définir le partenariat ? Quelle est l'origine du terme ? Dans le domaine de l’Education, vers quel partenariat parents et professionnels ?
Image
mot partenariat sur fond coloré

Le concept origine anglaise (partnership) dérivé du latin pars, partis. Dans la langue française, le mot partenariat bien qu’apparaissant déjà en 1781, a fait son entrée dans le petit Robert seulement en 1997 avec la définition suivante : " association d'entreprises, d'institutions en vue de mener une action commune ".

Dans le champ social, le mot fait son apparition dans les années 68 et on parle ainsi de "partenaires sociaux". Dans le champ de l'éducation, il s'agit d'un rapprochement de plusieurs organisations (établissement scolaire, collectivités, associations) qui s'agencent en un " système d'action concret " constitué autour d'un problème à résoudre (par exemple éduquer à l'environnement ou lutter contre l'échec scolaire). De nombreux travaux universitaires sur le sujet existent et définissent un continuum allant de la simple information mutuelle jusqu'à la fusion en passant par la consultation, la coordination, la concertation, la coopération, le partenariat au sens strict et la cogestion (M.Le Coz, 2000).

Le partenariat se définit comme un partage de biens et de savoirs.  Il suppose une alliance, un contrat et vise un travail plus efficace, un renforcement mutuel pour atteindre un objectif.
 Ce qui définit un réel partenariat c’est le fait que l’action soit négociée (Zay, Gonnin-Bolo, 1995) et non commanditée, déléguée ou simplement financée. Cette question de la négociation de l’action est au coeur du partenariat (Merini, 2006)

Le partenariat entre institutions suppose le constat de problèmes communs, le diagnostic de l’intérêt d’une action concertée, la définition d’objets cadrés dans le temps, la répartition claire des zones d’intervention et de responsabilités de chacun, des modalités de régulation de l’action en cours, le souci d’établir des procédures d’évaluation de l’action selon des critères acceptés par chacun des partenaires. 

D. Zay,1998 In : Dictionnaire encyclopédique de l’éducation et de la formation : 2e édition, Paris : Nathan..

Le partenariat ne se confond donc pas avec une simple collaboration ( cum laborare - travailler ensemble) mais doit se concevoir comme un système équitable de coopération ( système complexe et singulier qui mène vers la création d’une « oeuvre » commune dont on ne peut dire ce qu’elle sera avant d’avoir mené la démarche). Il suppose l ’établissement d ’une relation de confiance, qui se construit pas à pas dans le cadre de rencontres et d’actions communes. La notion de durée est essentielle dans le bon usage du partenariat. Elle est nécessaire pour qu’émergent des propriétés essentielles telles que la volonté de la négociation et la convergence des représentations du but commun (Panchaud, 2007).

On comprend aussi que le partenariat est un processus basé sur la communication et il est intéressant de rappeler les quatre fonctions principales de la communication décrites par Le Cardinal & coll.(1997), à savoir

  • le transfert et partage d ’informations et de savoirs (s’apprendre mutuellement)
  • le pilotage d ’actions régulatrices ou de changement (aspect pragmatique, concret, « palpable » qui conduit à découvrir que le pilotage ensemble est plus efficient)
  • la création des relations (qui va bien eu delà de simples « interactions » entre les personnes)
  • la découverte de sa propre identité

En effet si les deux premières fonctions semblent évidentes, la création de relations interpersonnelles qui peuvent devenir la base de nouveaux projets ainsi que la recherche et la confirmation de sa propre identité sont des notions moins souvent évoquées.

Dans un ouvrage déjà plus ancien, Paget et Chapman (1992) estimaient que le partenariat entre parents et professionnels repose sur un processus à poursuivre sans cesse visant à résoudre des situations problématiques. Pour ces auteurs, le fait que les partenaires apprennent à se communiquer et à se relier constitue un élément essentiel.

Le partenariat dans le domaine de l’Education

Dans le domaine de l’Education, tous les projets éducatifs aujourd’hui annoncent leur intention de travailler en partenariat avec les parents. A cela on peut attacher des raisons pragmatiques liées à l’évolution des paradigmes et des raisons davantage fondées sur une argumentation scientifique.

Côté pragmatique, on constate que l’intervention se veut plus individualisée et plus cohérente. On recherche une meilleure qualité de vie et en particulier une meilleure intégration sociale On s ’intéresse aux besoins : les besoins de l ’enfant ne peuvent être dissociés des besoins de la famille. Par ailleurs, le rapport entre les services et les parents évoluent : ceux-ci deviennent des usagers à qui il faut rendre des comptes : on demande donc au service de faire la preuve de sa qualité et de son efficience et on dénonce les abus. En fait, professionnels et parents sont dans un partenariat obligé.

Lire la suite


Pour contacter l'auteur :
jean.jacques.detraux@ulb.ac.be

Écrit par...

Jean-Jacques Detraux
Jean-Jacques Detraux
Description

Psychopédagogue 
Professeur Emérite 
Université de Liège et Université Libre  de Bruxelles 
Centre d'Etude et de Formation pour  l'Education Spécialisée et Inclusive (CEFE-In)

Membre depuis

1 année 1 mois
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires