Ecrit par -
De la crèche à l’école
Après le passage de la maison à la crèche, une nouvelle transition se profile : de la crèche à l’école. Votre enfant va bientôt entrer en maternelle. Comment va s’effectuer ce passage ?
Enfant Différent
l'équipe Enfant Différent
Soumis par Equipe Enfant-… le mer 21/06/2017 - 15:05
Image
chemin avec des marches colorées

Lors de l’entrée à l’école, tous les enfants n’ont pas été accueillis en structure collective auparavant, ainsi certains enfants viendront de la maison, du jardin d’éveil, de l’assistante maternelle, etc.

Certes la fluidité de parcours a été mise en avant par la loi de 2005, mais cette transition pour des enfants encore jeunes n’est pas si simple si elle n’a pas été préparée...

Quelques constats…

Pour différentes raisons, une famille avec un enfant différent doit être beaucoup plus dans une logique d’anticipation par rapport aux autres familles.

En effet, d’une manière générale, le mode de garde est trouvé un peu plus tardivement que pour les autres familles. Or, très vite se pose la question « et après ? ». Ce n’est pas simple pour des parents de devoir se projeter dans l’avenir aussi rapidement, alors que la séparation avec l’enfant vient tout juste de se faire, lorsqu’un peu de stabilité vient d’être gagnée…

Pour les parents, l’entrée à l’école de leur enfant peut être aussi le moment de l’entrée dans l’univers des dossiers MDPH et de se trouver confrontés à la réalité administrative du handicap.

Sur certaines communes, l’entrée à l’école à 2 ans vient ajouter une difficulté : les enfants de 4 ou 5 ans maintenus en crèche, parfois du fait d’un retard psychomoteur de l’enfant (mais pas toujours) se retrouvent les plus grands par rapport aux autres enfants. Les professionnelles peuvent avoir des réticences du fait de ces écarts d’âge.

Vers quelle école ?

Comme pour les autres enfants, votre enfant peut aller dans l’école du quartier, dans une autre école de votre choix, ou bien suivre une éducation à domicile notamment par l’enseignement à distance.

Pour certains enfants en situation de handicap, l’enseignement scolaire peut aussi se dérouler en ULIS ou bien en établissement spécialisé, dans une unité d’enseignement.

L’entrée à l’école peut nécessiter la préparation d’un dossier et l’établissement d’un projet (PPS, PIA, PAI…) qu’il faut faire auprès à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Attention aux délais de traitement des dossiers, il est fortement conseillé de commencer à préparer votre demande à la MDPH (lorsqu’elle est nécessaire) 8 mois environ avant la rentrée scolaire.

Pour les enfants malades ou handicapés qui nécessitent des soins importants, une partie de la scolarité peut être envisagée à l’hôpital :
http://www.education.gouv.fr/cid23968/eleves-malades-ecole-hopital-domicile.html

Un passage progressif si nécessaire

Les structures qui fonctionnent avec un financement PSU, la CAF maintient son financement pour les enfants en situation de handicap (bénéficiaire de l’AEEH) jusqu’à leur 5 ans révolus. Il est donc possible que votre enfant soit accueilli en crèche après ses 4 ans, à temps plein ou temps partagé entre la crèche et l ‘école maternelle si cette organisation lui est favorable.
http://www.enfant-different.org/la-creche/creche-et-psu

Cette organisation peut être discutée avec la personne référente de votre enfant et le directeur et le médecin de la crèche.

Parents et professionnels, comment préparer le passage de la crèche à l’école ?

Le Geva-sco est un outil qui permet de favoriser la continuité du parcours de l’enfant. Il a été conçu pour recueillir les informations nécessaires à l’évaluation de la situation de l’élève et ses besoins. Nous vous conseillons d’utiliser ce document pour préparer la rentrée scolaire.

L’inquiétude fréquente des parents est celle de la « propreté ». Le travail fait en crèche sur l’autonomie répond à cette inquiétude. Mais lorsque de l’échéance de la rentrée scolaire approche, les parents se questionnent : les portes de l’école seront-elles fermées à mon enfant si celui-ci n’est pas « propre » ? La propreté ne doit pas être un frein à l'accueil en classe, tout particulièrement lorsqu'il y a une situation de handicap. Malgré cela, les pratiques d’accueil peuvent être différentes d’une école à l’autre.
http://www.enfant-different.org/hygiene/couches-pipi-au-lit-enuresie-proprete

Pour favoriser un changement en douceur, la plupart des structures petite enfance travaillent sur des projets qui ont pour vocation de permettre aux enfants de découvrir le milieu scolaire.

La proximité géographique entre la crèche et l’école favorise les possibilités d’échanges, comme par exemple passer une journée dans l’école pour rencontrer les enseignants, le personnel de l’école (Atsem, le personnel de cantine…), découvrir les locaux, les services périscolaires. Cela permet de renforcer le sentiment de sécurité de l’enfant.

Sur ce site on trouve quelques idées pour sensibiliser les enfants à l’entrée en maternelle :
https://www.santemagazine.fr/psycho-sexo/psycho/bien-preparer-la-rentree-a-lecole-maternelle-175718

Comme le souligne l’étude De la crèche à l’école, même si les intentions ne sont pas les mêmes que celle de l’école maternelle, le travail éducatif et pédagogique effectué par les professionnels de la petite enfance sur l’autonomie des gestes quotidiens, l’apprentissage du collectif, la familiarisation avec certains jeux, le langage … prépare bien  à l’école.

De même si l’école travaille son projet autour du rythme de l’enfant, l’ouverture aux parents, l’appropriation des règles…, cela assure une continuité avec les projets des professionnel(les) de la petite enfance.

Les projets d’ouverture des établissements petite enfance sur le quartier dans les villes favorisent les liens crèche-école… En effet, les situations où les professionnels de crèche et les enseignants se rencontrent peuvent être inexistantes et en les développant de manière formelle ou non cela peut renforcer les échanges de pratiques et continuités dans les approches auprès des enfants.

L’étude souligne aussi que certains enfants sont préparés à l’entrée à l’école simplement du fait qu’ils sont accueillis en EAJE depuis 3 ans ; par conséquent, ils sont «habitués » aux fins d’année, ils ont pu connaître le changement de section dans l’EAJE, ils ont vu partir « les grands », arriver les plus jeunes…

Les dispositifs Passerelle

De manière plus poussée, Le passage de la crèche à l’école peut avoir été ou être un thème travaillé par la structure dans un projet axé sur ce point qui leur permet d’expérimenter plus de proximité avec l’école et parfois de proposer aux familles un dispositif passerelle.
En savoir plus : rapport « Les dispositifs passerelles : de la famille et du lieu de garde à l'école maternelle » rapport conjoint IGEN-IGAS - novembre 2000

Exemple d’un dispositif passerelle : http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=8372

Un seul lieu d’accueil de la petite enfance ? Ce sujet n’est bien sûr pas nouveau et certains auteurs partagent leur réflexion à ce sujet, par exemple : « A quand un seul lieu d'accueil pour les moins de six ans ? : Crèches, jardins d'éveil, école maternelle » d’Anna Pinelli et Catherine Sanejouand (publié chez Erès, 2009).

Les échanges entre parents, crèche et école

Si votre enfant a des besoins spécifiques, des échanges entre les équipes de la crèche et de l’école peuvent se prévoir avec  votre accord. Par exemple, il peut être envisagé que le directeur de l’école et/ou l’enseignant ait des échanges avec le/la directeur/trice ou la personne référente de votre enfant à la crèche.

De même, une professionnelle de la crèche peut être invitée à participer à une réunion d’équipe éducative ou d’équipe de suivi de la scolarisation (ESS) au sein de l’école, en présence des parents, de l’enseignant référent, parfois du CAMSP ou d’autres professionnels accompagnant l’enfant.
Elle peut ainsi apporter son concours lorsqu’il sera question des besoins spécifiques de l’enfant par exemple.

La possibilité de prévoir un accompagnement par l’AVS entre la crèche et l’école n’est pas encore claire dans les textes mais ce pourrait être intéressant pour éviter à l’enfant d’avoir de multiples séparations et interlocuteurs…

Si le Geva-Sco est un outil intéressant, il est aussi possible qu’une famille, une crèche et une école prévoient leur propre support de communication et document de synthèse.

Si ces échanges sont importants, les équipes devront se questionner sur quelles informations se donner, qu’est ce qui relève du rôle des parents uniquement, quelle part laisser à la découverte de l’enfant par l’enseignant, etc.

En conclusion, le passage de la crèche à l’école se prépare et en anticipant, la transition se fera plus sereinement.

Écrit par...

Enfant Différent
l'équipe Enfant Différent

Membre depuis

48 années 7 mois
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires