Ecrit par Audrey Marie -
Travailler à domicile pour s’occuper de son enfant handicapé
Vous êtes actuellement sans emploi, car vous avez dû renoncer à votre carrière pour vous occuper de votre enfant handicapé ? Ou vous songez à quitter votre poste, car vous n’arrivez plus à concilier votre vie professionnelle et votre vie familiale ?
Image
femme à la maison avec son ordinateur

Vous êtes actuellement sans emploi, car vous avez dû renoncer à votre carrière pour vous occuper de votre enfant handicapé ? Ou vous songez à quitter votre poste, car vous n’arrivez plus à concilier votre vie professionnelle et votre vie familiale ?

En revanche, vous aimeriez conserver une activité qui vous permettrait de vous épanouir. Sachez qu'être aidant familial et travailler à domicile est tout à fait possible.

Travailler à la maison quand on est parent d’un enfant handicapé

Si vous êtes salarié et qu’il n’est pas question d’arrêter votre activité, des solutions existent. Nous vous invitons à vous renseigner sur les potentielles dispositions à négocier avec votre employeur. Selon l’Article L3121-49 du code du travail, les aidants familiaux peuvent bénéficier de congés spécifiques aux aidants, des aménagements voire des jours de télétravail. Rappelons que tout parent d’enfant handicapé est considéré comme aidant familial.

Le manque de structures d’accueil, les prises en charge médicales ou la fatigabilité de l’enfant sont des raisons qui peuvent pousser un des parents à arrêter de travailler. C’est le souhait, par exemple, de vouloir lui offrir un meilleur accompagnement et d’en finir avec le jonglage incessant entre le travail et les rendez-vous médicaux. Voici le choix que finissent par faire de nombreux parents d’enfants porteurs de handicap. Cependant, comment faire face, en parallèle, à la perte de salaire ? Bien que la société évolue, ce sont les mères qui subissent, dans la grande majorité des cas, l’arrêt de leur activité professionnelle. Car même si ces mamans doivent quitter leur travail à cause du handicap de leur enfant, elles n’ont pas forcément l’envie de renoncer à leur carrière. C’est la raison pour laquelle de plus en plus de femmes profitent de leur congé parental ou période d’inactivité pour se reconvertir et créer leur propre entreprise. C’est un bon moyen de rester active et de s’épanouir professionnellement tout en s’occupant de leur enfant.

Travail à domicile, oui mais lequel ?

Avant de vous lancer, il convient de bien réfléchir et se poser les bonnes questions : quelle est ma formation initiale ? Qu’est-ce que je sais faire ? Quel service puis-je vendre ? La micro-entreprise est idéale pour débuter. Ce statut vous permettra de limiter les risques grâce à des démarches simplifiées et à des charges réduites.

Il existe des domaines particulièrement adaptés au travail à la maison tels que les métiers du digital.

Vous pouvez devenir assistante virtuelle pour des missions de télésecrétariat, de traductions, de transcriptions audio ou la gestion des réseaux sociaux. Le métier d’opératrice sur une plateforme de centre d’appel, pour gérer le service après-vente de grandes entreprises, est aussi une autre possibilité. Ou encore rédactrice web, si vous aimez écrire et êtes incollable en orthographe. Ce métier consiste à rédiger des textes pour les sites internet.

Pensez à vos compétences actuelles et à votre expérience professionnelle afin de voir s’il est possible de convertir cela en travail à domicile. Vous pouvez aussi proposer vos services en tant que consultante.

La reconversion professionnelle peut être une solution pour avoir plus de possibilités.

Vous avez des talents de couturière ? Vous confectionnez des bijoux ? Vous pouvez mettre à profit votre savoir-faire et concevoir votre propre marque. Vous pensez qu’il manque cruellement de produits adaptés au handicap de votre enfant sur le marché ? Pourquoi ne pas réfléchir à la conception d'un produit qui pourrait vous faciliter le quotidien et celui des autres familles ? Beaucoup d’articles fabriqués pour les enfants handicapés sont créés par des proches eux-mêmes confrontés au handicap. Alors pensez-y ! Vous pourrez ensuite vendre vos produits sur des marketplaces.

Une autre idée est d’ouvrir votre commerce en ligne (e-commerce) en vendant les produits de fabricants. Il vous faudra un peu d'investissement sur le stock de départ et sur la création de votre site web. Mais si vous arrivez à bien promouvoir votre site et gagner en visibilité, cela peut être intéressant.

Vous êtes bonne cuisinière ? Vous pouvez devenir traiteur en cuisinant des plats pour des entreprises locales.

Offrez vos services de repassage ou de couture. Cela ne vous fournira peut-être pas de salaire complet, mais pourra vous aider à arrondir vos fins de mois.

Les aides à la création d’entreprise

Ne vous inquiétez pas, vous ne serez pas seule. Si vous êtes actuellement chez Pôle emploi, confiez-leur votre projet. Ils vous proposeront un accompagnement personnalisé. Pensez aussi à la CCI (Chambre de commerce et d’industrie) de votre département qui propose de nombreux ateliers gratuits où toutes les étapes de la création sont abordées. Pour votre épanouissement personnel et faire de nouvelles rencontres, n’hésitez pas à contacter les réseaux professionnels de femmes entrepreneures, des groupes Facebook, des associations, des café-rencontres, etc.

Le travail à domicile peut vous apporter la satisfaction de gagner votre propre salaire tout en restant avec votre enfant à la maison. Pensez à vous faire aider par un proche ou une baby-sitter spécialisée si vous avez besoin de vous absenter quelques heures par semaine dans le cadre de votre entreprise.

Écrit par...

audrey marie
Audrey Marie
Description

Maman d'un enfant en situation de handicap, aidant familial et rédactrice web.

Membre depuis

1 mois 2 semaines
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires

Sur ce sujet :