Ecrit par Eléna Bombled ; Nathalie Khann - 06 décembre 2022
Les Programmes d’Entraînement aux Habiletés Parentales de type Barkley
Cet article présente les Programme d'Entrainement aux Habiletés Parentales tels que fondés par Barkley et mis en place par des neuropsychologues du CERENE.
Image
3 personnes qui discutent

Quel parent n’a pas déjà été confronté à la colère ou à l’opposition de son enfant. Pour certains, ces réactions comportementales et émotionnelles sont rares et transitoires mais pour d'autres elles se révèlent quotidiennes et peuvent constituer les prémices d’un Trouble Oppositionnel avec Provocation.

L’impatience puis l’épuisement parental peuvent alors survenir et la relation parent-enfant s’altérer. Comment enrayer cette spirale négative et restaurer l’harmonie familiale ? C’est ce que proposent les Programmes d’Entraînement aux Habiletés Parentales (PEHP) de type Barkley.

Cet article présente les PEPH tels que fondés par Barkley et mis en place par des neuropsychologues du CERENE, formées et certifiées à ce dispositif

Les objectifs des PEHP 

Développés dans les années 1980 par le Pr Russel Barkley, les Programmes d’Entraînement aux Habiletés Parentales (PEHP) ont pour but de rendre aux familles leur sentiment de compétence parentale grâce à une meilleure compréhension des réactions de leur enfant et l'adoption de stratégies éducatives simples. En conséquence, ils permettent d’endiguer les manifestations déjà présentes d’un trouble du comportement et/ou d’en prévenir l’intensification. 

A qui s’adressent les PEHP ?

Dans leur forme originale, les PEHP sont exclusivement destinés aux parents d’enfants :

  • d’âge préscolaire et scolaire (4 à 11 ans),
  • et présentant des comportements de type oppositionnel.

Par ailleurs, il est désormais bien connu que le Trouble Déficit d'Attention/Hyperactivité (TDA/H) a des répercussions sur les apprentissages scolaires mais aussi le fonctionnement émotionnel et familial. Durant leurs jeunes années, près de 50% des enfants TDA/H est susceptible de développer un trouble du comportement de type oppositionnel avec provocation (TOP), et ce, de façon transitoire ou plus durable. Dans une optique de prévention mais aussi de gestion des troubles oppositionnels pré-existants ou associés, les PEHP figurent désormais aussi parmi les recommandations issues de la déclaration de concensus internationales publiée en 2021 par la fédération mondiale du TDA/H (Stephen V. et al., 2021).

Par ailleurs, dans son rapport de 2014, la Haute Autorité de Santé (HAS) érige en facteur de réussite du PEHP les paramètres suivants :

  • Un nombre minimal de rencontres et de temps passé avec la famille s’élevant à 8 sessions et 10h ou plus ;
  • La revue des trois thèmes suivants : le développement de l’enfant et les facteurs de risques liés aux difficultés comportementales, la description des processus attentionnels, des techniques de renforcement des comportements positifs. Le CERENE inclut l’ensemble de ces thèmes et les étend avec un travail spécifique mené sur la formulation efficace de consignes, les tableaux de récompense, l’organisation de moments spéciaux, la gestion du temps… tel que le préconise le programme de Barkley dans sa forme originale ;
  • Des séances menées en individuel ou collectif et idéalement à proximité du lieu de vie de la famille ;
  • Des modes et supports d’entrainement concrets s’articulant autour d’une approche collaborative entre parents et cliniciens, et d’exercices réguliers à appliquer à la maison ;
  • Une sélection des participants visant à s’assurer que les dispositions des familles sont les meilleures pour pouvoir bénéficier pleinement du PEHP.

Comme nous le verrons dans la suite de l’article, le CERENE s’emploie à respecter l’ensemble de ces préconisations afin de fournir le meilleur service aux familles.

Comment se déroulent les PEHP ?

Ces suivis sont le plus souvent animés par des professionnels médicaux (médecins, pédopsychiatres…) ou paramédicaux (psychologues, neuropsychologues, psychomotriciens…). Au CERENE, les PEHP sont exclusivement assurés par des neuropsychologues, spécialistes du développement de l’enfant et certifiées au PEHP.

Les couples de parents (ou le parent seul dans le cas d’une famille monoparentale) peuvent être reçus en individuel ou en groupe.  Quel que soit l’effectif des participants, ces programmes se composent généralement d’une dizaine de séances, au rythme d’une séance tous les 15 jours. Ils constitueront donc un engagement de plusieurs mois. Chaque séance aborde un thème défini et poursuit un but spécifique comme apprendre à :

  • Analyser le comportement de son enfant,
  • Donner des ordres efficacement,
  • Valoriser concrètement les actions positives via des tableaux de récompense par exemple,
  • Retrouver des moments de complicité via l’organisation de moments spéciaux,
  • Gérer le temps,
  • Anticiper et gérer les sorties dans les lieux publics…

Au terme de chaque séance, un exercice est proposé et devra être appliqué au domicile au cours des quinze prochains jours.
Lors de la séance suivante, le professionnel questionnera les familles sur le déroulement des 15 jours écoulés puis posera les bases des 15 suivants. C’est grâce à cette démarche pas à pas que de nouvelles habitudes pourront s’instaurer.

Au-delà d’aborder l’ensemble de ces thèmes, plus spécifiquement au CERENE, les PEHP se déroulent comme suit :

  • Une participation à une réunion ou un entretien de présentation du programme,
  • Un entretien individuel avec la famille afin de recueillir ses attentes et besoins mais aussi de s’assurer que le PEHP constituera une réponse adaptée.
  • 9 séances en individuel (1h30) ou en collectif (2h) en présentiel (à Paris ou à Lyon) ou en visio-conférence au rythme d’une séance tous les 15 jours,
  • Une séance en individuelle 3 à 6 mois après la fin du programme afin de faire le point sur les bénéfices apportés et émettre des préconisations quant aux réajustements éventuels à apporter.

Comment mettre toutes les chances de son côté ?

Les programmes PEHP ambitionnant l’adoption de nouvelles habitudes éducatives par la compréhension et l’expérimentation, la régularité et la généralisation constitueront des facteurs de réussite importants.

Pour mettre toutes les chances de son côté, il s’agira donc pour chaque parent ou substitut (beaux-parents par exemple) de :

  • Etre présent à chacune des séances,
  • Appliquer les exercices à la maison le plus souvent possible d’une séance à l’autre,
  • Maintenir les habitudes issues des séances préliminaires en plus de l’adjonction des nouveaux exercices,
  • Appliquer les nouveaux principes éducatifs à l’ensemble de la cellule familiale,
  • Avoir été correctement orienté initialement par les professionnels, le PEHP devant constituer une réponse adaptée au profil de l’enfant et aux motivations familiales pré-existantes.
Pour évaluer les bénéfices apportés par le Programme aux familles, le CERENE s’appuie sur des données multiples, à la fois cliniques et objectives, issues des échanges réguliers avec les familles et de questionnaires proposés à minima au début et à l’issue du programme.

Pour plus d’informations sur le PEHP de type Barkley : https://cerene-education.fr/guidance-parentale-pehp-barkley/

Pour plus d’informations sur le Trouble Déficit d’Attention/Hyperactivité (TDA/H) : https://cerene-education.fr/2022/11/17/tda-h-top-debuguer-les-fausses-croyances-et-souligner-les-recommandations-issues-du-consensus-scientifique-international/


Référence de la déclaration de concensus internationale :
Stephen V. Faraone, Tobias Banaschewski, David Coghill, Yi Zheng, Joseph Biederman, Mark A. Bellgrove, Jeffrey H. Newcorn, Martin Gignac, Nouf M. Al Saud, Iris Manor, Luis Augusto Rohde, Li Yang, Samuele Cortese, Doron Almagor, Mark A. Stein, Turki H. Albatti, Haya F. Aljoudi, Mohammed M.J. Alqahtani, Philip Asherson, Lukoye Atwoli, Sven B√∂lte, Jan K. Buitelaar, Cleo L. Crunelle, David Daley, S√∏ren Dalsgaard, Manfred D√∂epfner, Stacey Espinet, Michael Fitzgerald, Barbara Franke, Jan Haavik, Catharina A. Hartman, Cynthia M. Hartung, Stephen P. Hinshaw, Pieter J. Hoekstra, Chris Hollis, Scott H. Kollins, J.J. Sandra Kooij, Jonna Kuntsi, Henrik Larsson, Tingyu Li, Jing Liu, Eugene Merzon, Gregory Mattingly, Paulo Mattos, Suzanne McCarthy, Amori Yee Mikami, Brooke S.G. Molina, Joel T. Nigg, Diane Purper-Ouakil, Olayinka O. Omigbodun, Guilherme V. Polanczyk, Yehuda Pollak, Alison S. Poulton, Ravi Philip Rajkumar, Andrew Reding, Andreas Reif, Katya Rubia, Julia Rucklidge, Marcel Romanos, J. Antoni Ramos-Quiroga, Arnt Schellekens, Anouk Scheres, Renata Schoeman, Julie B. Schweitzer, Henal Shah, Mary V. Solanto, Edmund Sonuga-Barke, C√©sar Soutullo, Hans-Christoph Steinhausen, James M. Swanson, Anita Thapar, Gail Tripp, Geurt van de Glind, Wim van den Brink, Saskia Van der Oord, Andre Venter, Benedetto Vitiello, Susanne Walitza, Yufeng Wang, The World Federation of ADHD International Consensus Statement : 208 Evidence-based Conclusions about the Disorder, Neuroscience & Biobehavioral Reviews, 2021, ISSN 0149-7634, https://doi.org/10.1016/j.neubiorev.2021.01.022.

Écrit par...

logo cerene
Eléna Bombled ; Nathalie Khann
Description

Neuropsychologues au CERENE

Membre depuis

1 mois 3 semaines
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot. Image CAPTCHA

Recopiez le code ci-dessus

(*) : champs obligatoires