Ecrit par Baluchon France -
Le Baluchonnage
Un Baluchonneur, professionnel formé au Baluchonnage et salarié d'un service à domicile, vient en remplacement de l'aidant pendant un temps de répit et assure le quotidien de l'aidé (enfant comme adulte).
Image
femme qui s'occupe d'un enfant en fauteuil roulant

Une présentation des services de baluchonnage « agréés » par Baluchon France

Un Baluchonneur, professionnel unique formé au Baluchonnage et salarié d'un service à domicile, vient en remplacement de l'aidant pendant son répit (24h/24 pour un minimum de 3 jours) et assure le quotidien de l'aidé (enfant comme adulte). En plus du répit, le Baluchonnage apporte soutien et formation à l'aidant (notamment grâce au Journal d'Accompagnement).

Un professionnel unique, le Baluchonneur, prend la place de l’aidant, à domicile, plusieurs jours consécutifs 24h/24. Durant l’absence de l’aidant, le Baluchonneur prend soin du proche aidé.

L’aidant s’absente plusieurs jours pour se reposer, prendre soin de sa santé ou pour raison professionnelle.

Origine

Aidant et Baluchonneur préparent leur baluchon ; l’un pour partir se reposer, l’autre pour venir le remplacer, d’où le nom de ce dispositif d’origine Québécoise « le Baluchonnage » qui a été inventé en 1999 par Marie Gendron et qui est poursuivi depuis 20 ans dans la Belle Province.

Le Baluchon évoque un dispositif léger nécessitant peu de matériel.

Le Baluchonneur accompagne l’aidé 24h/24, pendant plusieurs jours consécutifs. Il fallait donc, pour pouvoir le développer en France, une adaptation de la législation du travail (qui impose notamment un maximum de 11h de travail quotidien) afin de permettre une intervention 24h/24 : l'article 53 de la loi Essoc a pu ainsi permettre une dérogation au droit du travail. Ce dispositif est en phase expérimentale jusque décembre 2023 : sur les 40 services retenus dans l'expérimentation lancée en 2019 par la DGCS, 16 services adhérents à Baluchon France peuvent aujourd'hui proposer du Baluchonnage.

Pour qui

Les aidants assument un nombre plus ou moins important de tâches auprès de l’aidé qu’ils accompagnent au quotidien. Dans le cas de handicap ou de perte d’autonomie non réversible, l’aide apportée s’étend sur de longues années apportant certainement des moments de joie et de satisfaction mais aussi du découragement, de la détresse et de l’épuisement.
Les moments de répit sont nécessaires.

Il arrive que les solutions de répit soient inexistantes (pauvreté de l’offre) ou inadaptées (susceptibles de nuire à la santé de l’aidé). L’aidant renonce au répit pour ne pas faire de tort à son proche.

Le Baluchonnage peut désormais répondre à certaines de ces situations. Quand le proche-aidé a besoin d’être maintenu dans ses repères et ses habitudes de vie mais accepte la présence d’un tiers, quand l’aidant envisage de s’absenter quelques jours : le Baluchonnage est possible.

Les Baluchonneurs sont formés aux pathologies qu’ils accompagnent. Grâce à ce pré-requis, le Baluchonnage est possible auprès de toutes pathologies notamment l’autisme et les troubles envahissants du neuro-développement, le polyhandicap, le handicap psychique ou les maladies rares.

Comment

Le Baluchonnage se prévoit environ 3 mois avant la date souhaitée (par exemple, fin mai pour un Baluchonnage début août). Un coordinateur se déplace à domicile pour rencontrer l’aidant et l’aidé, évaluer les missions du futur Baluchonneur et s’imprégner du domicile. Il répond aux questions et présente le cadre.

En tenant compte de la situation, le coordinateur prépare le Baluchonnage ; des ajustements peuvent être mis en place : par exemple, s’il y a des animaux domestiques, si un passage infirmier s’avère nécessaire parce que l’aidant assume certains soins infirmiers.
Le Coordinateur propose ensuite le Baluchonnage au Baluchonneur le plus approprié à la famille (compétences, proximité géographique et disponibilité).

Si le Baluchonneur accepte la mission, il prend contact avec l’aidant et son aidé pour se présenter, faire connaissance. Cette rencontre contribue énormément à la mise en confiance de chacun.

L’aidant est accompagné et soutenu tout au long de son processus de préparation.

Le Baluchonnage débute par une période de transition : 3h passées ensemble (aidant, aidé, Baluchonneur). Le temps nécessaire pour les aspects administratifs (autorisations, carte vitale, argent de poche éventuel), la visite détaillée du domicile (draps de rechange, fonctionnement de l’électro-ménager, routines du quotidien…) et un temps d’échanges privilégié et serein avec l’aidant et l’aidé.

Quand tout le monde est à l’aise, l’aidant quitte le domicile.

Durant le Baluchonnage, le Baluchonneur prend soin de l’aidé en répondant aux demandes de celui-ci, toujours en respectant les consignes de l’aidant. Le Baluchonneur peut assurer les visites médicales (kiné, orthophoniste) et les activités de loisirs à l’extérieur. Il est force de proposition pour faire passer un temps agréable à l’aidé. 

Le Baluchonneur peut s’appuyer sur son service ; une permanence téléphonique 24h/24 est disponible pour sécuriser l’intervention.

Au retour de l’aidant, une transition de 30 minutes environ permet d’accueillir celui-ci, de lui transmettre les principales informations. L’aidant recevra ensuite, sous quelques jours, un Journal d’Accompagnement spécialement rédigé par le Baluchonneur, pour lui décrire le déroulement des journées et lui apporter du soutien, des conseils ou des stratégies sur les points sur lesquels il avait sollicité de l’aide (par exemple : difficulté pour monter en voiture, conflit au moment du coucher, difficulté à occuper l’aidé dans la journée…).

Plus-values du Baluchonnage

Dispositif en faveur du maintien à domicile

Le Baluchonnage est un dispositif qui favorise le maintien à domicile.

En prenant de temps en temps des répits de longue durée (plusieurs jours consécutifs), l’aidant va renouveler son énergie et sa motivation, diversifier ses relations, multiplier ses points d’ancrage et augmenter sa résistance et son endurance dans le maintien à domicile de son proche.

Dispositif de soutien à l’aidant et la relation aidant-aidé

Le Baluchonneur est spécialiste de la maladie, l’aidant est spécialiste de son proche. Quand ces deux savoirs se cumulent, la qualité de l’accompagnement progresse.

Les aidants sont pleins de doute, isolés, en manque de reconnaissance. Le Baluchonneur peut valoriser leurs belles capacités d’adaptation, augmenter leur endurance et lever les doutes grâce à un regard extérieur porté sur le domicile, sur l’aidé et sur la relation aidant-aidé.

Confort et douceur pour l’aidé

Le Baluchonnage est un dispositif respectueux des aidés les plus fragiles : en préservant leurs habitudes, le Baluchonneur les accompagne là où ils sont rendus. On ne leur demande pas de s’adapter à une équipe, un établissement et des horaires, on s’adapte à eux !

Ainsi, le Baluchonneur arrive à domicile largement informé des habitudes de vie et de tous les détails qui font les particularités de la personne à accompagner (autant ses goûts que ses menus, ses rituels d’endormissement, ses horaires, son parcours de vie…).

Combien ça coûte

Le montant dépend du service à domicile avec lequel l'aidant prendra contact pour du Baluchonnage (https://baluchonfrance.com/nos-services) ainsi que de la caisse de retraite complémentaire. 


Pour en savoir plus :
https://baluchonfrance.com
07.85.40.70.84 / info@baluchonfrance.com

 

 

Écrit par...

logo baluchonnage
Baluchon France
Description

Association loi 1901, met en place des services de Baluchonnage (répit de longue durée pour les aidants) partout en France. 

Membre depuis

6 mois 4 semaines
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot. Image CAPTCHA

Recopiez le code ci-dessus

(*) : champs obligatoires