Ecrit par - 14 août 2019
Le transport vers l'établissement médico-social
Les enfants et adolescents en situation de handicap peuvent bénéficier d'un transport individuel ou collectif pour aller du domicile à leur établissements médico-social.
Image
véhicule jeune femme en fauteuil roulant

Les enfants et adolescents en situation de handicap peuvent bénéficier d'un transport individuel ou collectif pour aller du domicile à leur établissements médico-social.

 

Pour quels enfants ?

Lorsque votre enfant fréquente un établissement médico-social, un transport du domicile à l'établissement peut être mis en place.

Les transports concernent les  enfants et adolescents externes, en semi-internat ou en internat ou des transports de week-end, permissions, soins ambulatoires, transferts, etc.

Cela concerne les établissements médico-sociaux : Instituts Médico-Educatifs (IME), Instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques (ITEP), Institut d'Education Motrice (IEM), etc.

Votre enfant peut bénéficier d'un transport pour se rendre au Centre d'Action Médico Sociale Précoce (CAMSP), pour en savoir plus : http://www.enfant-different.org/transport/transport-pour-aller-au-camsp

Quel transport ?

Il peut s'agir de transport individuel ou collectif.

Si l’établissement de votre enfant a passé une convention avec une compagnie de transport, les transports seront organisés par l’établissement. Celui-ci vous informera si le trajet se fera sur un parcours avec des points de rencontre ou bien en porte à porte.

Lorsque ce sont les parents qui effectuent le trajet, il est possible de demander une prise en charge des frais par l'établissement.

Financement

Les parents ne paient pas le transport de leur enfant entre son domicile et l'établissement .

Le financement du transport de l’enfant handicapé entre son domicile et l'établissement est inclus dans le prix de journée de l’établissement, lui-même pris en charge par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) et versé directement à la structure.
Par conséquent, l’établissement paiera directement les transporteurs ou les parents s’ils transportent eux-mêmes leur enfant dans leur propre véhicule
https://www.ameli.fr/assure/remboursements/rembourse/transport/transport

Individuel ou collectif ?

En principe, tous les établissements médico-sociaux pour enfants handicapés ont une ligne budgétaire pour financer la prise en compte des transports. L'article R.242-14 du CASF précise que la prise en charge de ces frais de transports concerne les transports collectifs pour les enfants en externat ou semi-internat.
Rares sont cependant les établissements qui peuvent prendre en charge les transports individuels et/ou pour les enfants en internat

Cas particulier des Service d'Education Spécialisée et de Soins à Domicile (SESSAD) : Seuls sont pris en charge par l'Assurance maladie les transports pour se rendre au siège du SESSAD pour des séances de regroupement et à la condition que le projet de fonctionnement de la structure le prévoit.


Cela se complique…

« Hors zone »

Tous les établissements médico-sociaux pour enfants handicapés ont une ligne budgétaire pour financer la prise en compte des transports. Or, les agréments des établissements contiennent parfois une zone géographique de prise en charge (et un budget adapté à cette zone…) . Ils peuvent donc refuser de prendre en charge des transports d’un enfant dont le domicile serait hors de la zone de prise en charge.
De même la Sécurité sociale peut demander à ce qu’un enfant fréquente le Centre d'Action Médico Sociale Précoce (CAMSP) le plus proche du domicile, ce qui est parfois problématique lorsqu’une place se libère dans un CAMSP plus éloigné.

Garde alternée de l’enfant

Si vous êtes séparé(e) de votre conjoint(e), et si votre enfant habite aux deux domiciles en garde alternée, l’établissement risque de ne pas pouvoir organiser le transport si vous n’habitez pas dans le même secteur…

Double accueil…

Lorsque l’enfant est pris en charge en partie dans un établissement scolaire et en partie dans un établissement médico-social, l’organisation des transports se complique.
Lorsque l’enfant est scolarisé en classe ordinaire, souvent ce sera l’établissement qui organisera le transport. En Unité localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS), la « négociation » se fera entre l’établissement et le Conseil départemental. Si l’établissement souhaite favoriser les temps d’intégration en milieu ordinaire, il pourra décider de prendre en charge les transports dans l’intérêt de l’enfant.
Entre l’établissement et l’hôpital de jour ou CMP, la réglementation n’est pas précise et les financements semblent difficiles à obtenir auprès de la Sécurité sociale…

Lorsque le temps passé est équivalent dans les deux établissements médico-sociaux, la prise en charge des transports est censée être partagée. Pour en savoir plus :
http://www.craif.org/acces-aux-droits-10-62-quelle-prise-en-charge-pour-les-transports--.html

 

Écrit par...

Enfant Différent
l'équipe Enfant Différent

Membre depuis

49 années 9 mois
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires