Ecrit par Nathalie Hamidi -
Conscient de sa différence...
On pourrait croire qu'à cause de son handicap mon fils ne comprend pas ce qui se passe autour de lui, mais il nous prouve le contraire...
Soumis par nhamidi le ven 19/04/2013 - 12:53
Image
Autisme infantile

Pendant longtemps, je me suis demandée si Matthieu se rendait vraiment compte de sa différence. J’avais noté qu’il était devenu plus calme, plus posé lorsqu’on cherchait à comprendre ce qu’il voulait depuis que le diagnostic d’autisme avait été posé: il savait qu’on savait, et qu’on essayait de l’aider, et je suis sûre qu’intérieurement ils se sentait mieux qu’on ait enfin compris.

 

Matthieu tente parfois de communiquer avec nous, autrement que pour nous dire qu’il a faim ou soif ou qu’il nous escroquerait bien d’un bonbon. Parfois, il est très en avance pour son âge, et arrive à utiliser son environnement pour nous faire comprendre qu’il a une vie intérieure riche.

Pour Noël dernier, Matthieu et son frère s’étaient vu offrir un stylo Tag avec une demi-douzaine de livres qui fonctionnent avec. De toutes les histoires que nous lui avons présentées, Matthieu n’a accroché qu’avec l’histoire d’Elmer, l’éléphant bariolé. Sur le moment, je n’y avais pas fait grand cas: il a l’habitude d’avoir des préférences parmi les jouets et de ne jouer qu’avec certains d’entre eux en délaissant les autres.

L’histoire d’Elmer est plutôt ressemblante à l’histoire de Matthieu. Elmer est différent mais apprécié des autres éléphants, parce qu’il les fait rire. Elmer en a assez d’être différent, et se peint de la couleur des autres éléphants pour passer inaperçu. C’est un peu ce que Matthieu devra faire plus tard, pour pouvoir être accepté en société, se « déguiser ». Ses « petites étrangetés » feront rire les autres, qui l’aimeront sans doute bien, mais ils s’attendront à ce qu’il leur ressemble plus pour l’accepter vraiment.

Elmer était différent.
Elmer était bariolé.
Elmer était jaune et orange et rouge et rose et violet et bleu et vert et noir et blanc.
Elmer n’était pas de la couleur des éléphants
.
— Elmer (David McKee)

C’est un soir où il n’avait réellement pas envie d’aller se coucher, et qu’il revenait sans cesse au salon nous voir, que nous avons senti qu’il y avait quelque chose qui le tracassait. Il nous avait demandé le livre d’Elmer, ce que nous lui avions accordé cinq minutes avant de retourner se coucher.

Matthieu s’évertua alors à faire dire au livre la phrase suivante, encore et encore:

Une nuit, Elmer n’arriva pas à trouver le sommeil; il se disait qu’il en avait assez d’être différent.
— Elmer (David McKee)

Et puis il fit marcher le jeu du stylo Tag sur la page où il faut aider Elmer à se déguiser en le frottant de baies. Nous avons alors expliqué à Matthieu qu’il était effectivement différent, et qu’il travaillait très dur pour s’adapter et s’améliorer, et qu’il n’y avait pas à s’inquiéter. Matthieu fait énormément de progrès en très peu de temps, surtout pour un enfant avec son handicap, et toutes les personnes qui s’en occupent m’ont dit avoir remarqué ses progrès et efforts fantastiques.

Une fois rassuré, Matthieu a accepté d’aller se coucher sans plus se relever toutes les cinq minutes. On ne se rend pas toujours compte de toutes les questions qu’il se pose, puisqu’il est si silencieux. On ne sait pas combien il a besoin d’être rassuré malgré nos félicitations et encouragements constants. C’est épatant de voir que dans sa tête il a très bien compris et fait le rapprochement entre la situation d’Elmer et la sienne.

 

Article intégral  :http://autismeinfantile.com/temoignages/nathalie-et-matthieu/conscient-de-sa-difference/
Pour lire les autres articles de la plateforme : http://autismeinfantile.com/
 

Écrit par...

...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires