Ecrit par ANPEA -
Comment préparer le séjour de mon enfant en colonie de vacances ?
Pour préparer l’accueil de votre enfant en colonie de vacances ou en centre de loisirs, vous allez être en contact avec le/la responsable du séjour. Quelles sont les questions que vous pouvez poser ? A quoi faut-il penser ? Quelles sont les informations à transmettre à l’équipe d’animation ?
Image
deux personnes qui se parlent

Les conseils donnés dans cet article sont ceux du guide « Les vacances de mon enfant avec une déficience visuelle : le guide des bonnes questions à se poser », rédigé par l’association ANPEA.

Ils sont donnés pour des enfants avec une déficience visuelle mais peuvent aussi être utiles pour les parents d’enfants qui ont une autre déficience.

Quelles questions poser à l’opérateur de séjour ?

Avant de prendre contact avec un opérateur de séjour, pour être sûr de ne rien oublier vous pouvez lister vos questions.

Pour vous aider nous vous proposons quelques pistes :

  • Pouvez-vous m’expliquer le projet éducatif du séjour ?
  • Pouvez-vous me donner des précisions sur les activités proposées ?
  • Est-ce que les activités, les jeux sont adaptés à la déficience visuelle ?
  • Combien d’enfants seront présents ?
  • Avez-vous un label handicap ou avez-vous signé une Charte ? Si oui (la)(le)quel(le) ?
  • Avez-vous été sensibilisés à la déficience visuelle ?
  • Comment mon enfant sera- t-il accompagné : équipe renforcée ou animateur dédié ?
  • Y a-t-il un veilleur de nuit ?
  • Quelles sont les formations des encadrants ?
  • Est-ce- que je peux avoir le nom des animateurs et éventuellement de l’animateur référent ?
  • Puis-je avoir une description rapide du lieu de séjour ?
  • Comment peut-on communiquer pendant le séjour avec l’équipe et avec mon enfant ?
  • Quel est le mode de transport ? Le transport est-il direct ou se fait-il par étapes ?
  • Qui encadre le transport ?
  • Y a -t-il une assurance annulation ? Si oui que couvre-t-elle?
  • Fournissez-vous un compte-rendu individuel de séjour ?

 

Quelles informations transmettre à l’équipe d’animation ?

Si l’équipe est bien informée de l’ensemble des ressources et des difficultés de l’enfant à accueillir, elle sera mieux à même de lui proposer un séjour correspondant à ses besoins et attentes. Il est important de prendre du temps pour discuter par téléphone ou en face à face (si cela est possible) avec le responsable du séjour et/ou le référent de votre enfant.

Bien que chaque opérateur puisse vous demander de remplir une fiche de renseignements, il est recommandé de faire une fiche de présentation de votre enfant avec tous les détails qui vous semblent importants sur sa santé, sa mobilité, ses inquiétudes ou ses angoisses. Vous pouvez détailler des situations difficiles ainsi que les solutions qui sont mises en place dans son environnement habituel.
Cette fiche permettra à l’équipe de mieux connaître les habitudes de votre enfant et de l’avoir sous la main, sur place. Il est nécessaire de ne pas minimiser les difficultés de votre enfant mais de ne pas non plus oublier de mettre en avant toutes ses ressources, ses capacités.

Il peut être important de donner les informations suivantes :

  • Informations sur sa vie quotidienne
  • Ses capacités et difficultés.
  • Ce qu’il sait faire seul ou avec une aide (manger, se laver, se déplacer,...).
  • Le matériel qu’il utilise.
  • Sa gestion de ses affaires .
  • Comment le guider : donner quelques indications simples sur les techniques de guidage à diffuser à l’ensemble du personnel .
  • S’il a besoin de toucher un visage quand il rencontre une personne .
  • Le positionnement idéal dans une pièce et au sein d’un groupe
  • Informations sur ses goûts
  • Ce qu’il aime/ ce qu’il n’aime pas.
  • Son intérêt pour les activités sportives.
  • Les adaptations nécessaires à certaines activités
  • Informations sur sa santé
  • Ses problèmes de santé.
  • Ses traitements.
  • Les situations angoissantes et ce qui le rassure.
  • S’il est endurant ou facilement fatigable.
  • Si le bruit excessif lors d’animation le déconcentre.
  • Si la lumière est gênante.

Vous pouvez donner à l’équipe des conseils, comme par exemple :

  • Verbaliser, décrire le plus possible,
  • Penser à énoncer le prénom de l’enfant avant de lui parler,
  • Prévoir un temps au début ou juste avant le séjour pour que le parent ou un professionnel puisse accompagner l’enfant à se repérer dans le lieu et à retrouver ses affaires (l’aider à les ranger),
  • Montrer certaines techniques (technique de guidage),

Si c’est possible, prendre un temps lors de l’accueil de l’enfant pour que chacun des membres de l’équipe et des jeunes se présentent oralement en se décrivant physiquement (taille, voix), signes distinctifs : lunettes, barbe, coiffure souvent réalisée, couleurs favorites de vêtements, bijoux, chaussures à talons bruyantes... Cette présentation permettra au jeune de mieux identifier son entourage et sera l’occasion d’une première prise de contact enrichissante pour tous

Exemple de fiche de présentation de votre enfant, page 78 :  http://anpea.asso.fr/site/wp-content/uploads/2018/06/ANPEA_GUIDE-VACANCES-juin2018.pdf

 


guide vacances anpea.jpg« Les vacances de mon enfant avec une déficience visuelle : le guide des bonnes questions à se poser »
Ce guide a pour ambition d’apporter quelques réponses aux questions de tout ordre que peuvent légitimement se poser des parents d’enfants déficients visuels. Comment choisir un séjour adapté aux centres d’intérêt de mon enfant ? Quelle est l’autonomie nécessaire pour participer à un séjour ordinaire ? Comment ranger ses affaires dans sa valise ? Et si je souhaite partir en famille, comment trouver un lieu d’accueil adapté avec des activités de loisirs pour tous ? Comment financer le coût parfois élevé d’un séjour spécialisé ?

Contacter l’ANPEA :
http://anpea.asso.fr/

 

Écrit par...

logo de l'anpea
ANPEA
Description

L’Association Nationale des Parents d'Enfants Aveugles (ANPEA) mène des actions en faveur des enfants aveugles ou malvoyants sans troubles associés de 0 à 25 ans (ou tout du moins jusqu’à l’autonomie du jeune devenu adulte), ainsi que pour les enfants aveugles ou malvoyants avec troubles associés sans limite d’âge.

Membre depuis

2 mois 1 semaine
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires