Ecrit par - 01 août 2022
La surdicécité
La surdicécité est l’association d’une déficience auditive grave et d’une déficience visuelle. Définie comme un handicap rare, la surdicécité entraine des difficultés de communication, de déplacement et d’accès à l’information.
Image
la surdicécité

Définie comme un handicap rare, la surdicécité entraine des difficultés de communication, de déplacement et d’accès à l’information. Elle nécessite des accompagnements particuliers et adaptés.

Définition

La surdicécité est l’association d’une déficience auditive grave et d’une déficience visuelle. Elle est reconnue légalement comme un handicap rare par l’arrêté du 2 août 2000 relatif à la définition du handicap rare
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000000765671

Il existe différents types de surdicécité :

  • Surdicécité primaire : Les personnes naissent avec la double déficience sensorielle visuelle et auditive ou la développe dans les premiers mois de la vie, avant l’acquisition du langage.
  • Surdicécité secondaire :  Les personnes naissent avec une seule déficience, soit visuelle ou auditive  et la double atteinte sensorielle survient ultérieurement.
  • Surdicécité tardive ou tertiaire : les personnes naissent sans déficience sensorielle et développent tardivement la double déficience sensorielle

Celles-ci sont présentées sur le site du CRESAM :
https://www.cresam.org/surdicecite/classification-surdicecite

Pour compléter, une vidéo de présentation :
https://www.youtube.com/watch?v=y0NGqJosB70&ab_channel=CRESAMCNRHR-Surdic%C3%A9cit%C3%A9

Les termes « sourdaveugle » ou « surdicécité » sont les plus couramment utilisés pour évoquer cette double déficience sensorielle.
https://www.anpsa.fr/surdicecite/quest-ce-que-la-surdicecite

Parfois les atteintes sensorielles ne se limitent pas à l’ouïe et à la vue.
Ces deux déficiences multiplient et intensifient les difficultés rencontrées par les personnes en situation de surdicécité. Les conséquences peuvent conduire à un isolement et à une participation sociale limitée.
La situation de surdicécité impacte la socialisation, les déplacements, la communication, la vie quotidienne, l’autonomie, … et demande un accompagnement personnalisé, varié et adapté aux besoins de chaque personne.

Les modes de communication

Afin de permettre aux personnes de participer pleinement à la vie de société, d’exercer leurs droits et d’être le plus autonomes possible, différents outils et moyens de communication sont développés
Plusieurs modes de communications sont possibles, en fonction des capacités de chaque personne. Les modes peuvent être combinés. Une personne sourde-aveugle peut avoir un mode de réception différent de son mode d’émission.

Voici une présentation de quelques-uns :

  • Braille : La personne tape sur un clavier relié à une plage braille permettant ainsi à la personne sourde-aveugle de recevoir le message en braille.
     
  • Ecriture fictive : La personne écrit avec son doigt dans la paume de la main de la personne sourde-aveugle ou sur une surface plane.
     
  • LSF tactile : La personne sourde-aveugle place ses mains sur les mains de la personne qui signe afin de percevoir par le toucher 
     
  • Dactylologie tactile : Cette méthode consiste à épeler chaque mot avec l’alphabet des lettres de la LSF. Les lettres de l'alphabet manuel LSF sont formées dans la main de la personne sourde-aveugle.
     
  • Pictogrammes : les dessins ou symboles sont en relief, et la personne sourde-aveugle les découvre par le toucher
     
  • Alphabets tactiles ou « print-on-palm » : on trace la lettre de l’alphabet dans la main de la personne sourde-aveugle
     
  • Langage oral, lecture labiale : la déficience visuelle de la personne lui permet de lire sur les lèvres de son interlocuteur
     
  •  Langage écrit
     
  • Lorm (nom de l’inventeur allemand) : Les lettres de l’alphabet sont  positionnées sur la main, et on écrit sur la main de la personne sourde-aveugle en touchant ou effleurant les différents emplacements des lettres, pour former des mots. Parfois un gant est utilisé lors de ce mode de communication
  • Malossi : les lettres ont des emplacements précis sur la paume de la main. En fonction de la pression exercée sur la paume, la personne sourde-aveugle sait quel caractère on sélectionne.
     
  • Communication haptique : La communication haptique est un système de signes qu’une personne « qui parle» effectue avec sa main sur des zones corporelles neutres définies de la personne «qui écoute». 
     
  • Méthode Tadoma : la personne sourdaveugle pose les mains sur le visage de son interlocuteur pour capter ses paroles à travers les vibrations des cordes vocales, le mouvement des lèvres et les variations du souffle.
     
  • Des objets réels à découvrir par le toucher
  • ......

Ces différentes méthodes de communications sont détaillées dans le guide « communications tactiles » du CRESAM :
Guide-des-communications-tactiles.pdf (cresam.org)

Et sur le lien suivant :
https://www.anpsa.fr/surdicecite/modes-de-communication

Pour compléter le CRESAM met en ligne des idées d’activités et de jeux à proposer à des personnes en situation de double déficience sensorielle
https://www.cresam.org/activites-et-jeux

Associations ressources

Le CRESAM : Centre National de Ressources Handicaps Rares – Surdicécité
https://www.cresam.org/

L’ANPSA : Association Nationale pour les Personnes SourdAveugles
https://www.anpsa.fr/

A lire aussi le guide "Vivre au quotidien avec un enfant sourd-aveugle : guide pratique à l'intention des parents et de l'entourage" édité en 2016 par l'Institut Nazareth et Louis-Braille. Téléchargeable : 
https://extranet.inlb.qc.ca/wp-content/uploads/2021/04/Guide-Vivre-enfant-SourdAveugle_v_numerique.pdf

 

 

Écrit par...

Enfant Différent
l'équipe Enfant Différent

Membre depuis

52 années 7 mois
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot. Image CAPTCHA

Recopiez le code ci-dessus

(*) : champs obligatoires