Ecrit par -
L'Allocation d'Education de l'Enfant Handicapé (AEEH)
L'Allocation d'Education de l'Enfant Handicapé (AEEH) est destinée aux parents d’un enfant malade ou en situation de handicap.
Image
AEEH


Cet article présente les conditions pour en bénéficier de l'Allocation d'Education de l'Enfant Handicapé (AEEH).

Pour en bénéficier, vous devez  être les parents ou avoir la charge d’un enfant malade ou en situation de handicap de moins de 20 ans et résider en France de façon permanente.
Le taux d'incapacité de votre enfant doit être d'au moins 80%.

Si son taux d’incapacité est compris entre 50 et 79%, l’AEEH peut tout de même être accordée :

  • Si votre enfant fréquente un établissement d'enseignement adapté
  • ou si son état exige le recours à un dispositif adapté,
  • ou si son état exige le recours à des soins dans le cadre de mesures préconisées par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Lorsque l'enfant est en internat, l'AEEH  n'est versée que pour les périodes de retour au foyer.

A noter : cette allocation n’est pas soumise à des conditions de ressources.

Comment faire une demande

 La demande d’AEEH doit être faite auprès de la Maison départementale des personnes handicapées. Elle sera étudiée par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).
Il faut remplir deux  formulaires : le dossier de demande de l'allocation et de son complément et le formulaire correspondant au  Certificat médical daté de moins de 3 mois.Vous pouvez télécharger ces formulaires sur le site Service public.

Pour bien préparer ce dossier, voici ce qu’il faut savoir sur le dossier MDPH.

Durée d'attribution

Lorsque le taux d'incapacité de l'enfant est au moins égal à 80 % et que le certificat médical ne mentionne pas de perspectives d'amélioration de l'état de l'enfant (stabilité ou aggravation), l'AEEH de base est attribuée sans limitation de durée jusqu'à l'âge limite du bénéfice des prestations familiales ou, le cas échéant, jusqu'au basculement à l'allocation d'adulte handicapé lorsque l'ouverture de ce droit est consécutive au droit à l'AEEH.

En cas de perspectives d'évolution favorable, le droit à l'AEEH de base est attribué pour une période au moins égale à trois ans et au plus égale à cinq ans. L'éventuel complément à l'AEEH est attribué pour cette même durée comprise entre trois en cinq ans lorsque le taux d'incapacité de l'enfant est au moins égale à 80 %.

Lorsque le taux d'incapacité se situe entre 50 % et 80 %, les droits à l'AEEH de base et, le cas échéant, de son complément, sont attribués pour une durée au moins égale à deux ans et au plus égale à cinq ans.

Les droits à l'allocation et au complément peuvent être révisés en cas de modification de l'incapacité de l'enfant ou des conditions prévues pour les différents compléments, avant la fin de la période fixée par la décision de la commission, à la demande du bénéficiaire ou de l'organisme débiteur des prestations familiales. Le taux d'incapacité peut être révisé par l'équipe pluridisciplinaire et les droits réexaminés par la commission en cas d'amélioration ou d'aggravation notable de l'état de l'enfant à l'occasion du réexamen des compléments

Le montant

L’AEEH est versée par la CAF. Elle est composée d'un montant de base auquel peut s'adjoindre un complément.
Le montant de base est fixé à 131,81 euros par mois. 
Les montants  de l'AEEH sont détaillés sur le site de la CAF.

Les compléments

 Vous pouvez percevoir un complément à l’AEEH de base. Il existe six catégories de complément. Vous trouverez une présentation détaillée de chaque complément de l'AEEH sur le site du Service public.

Le choix d'un complément se fait si un des parents a du réduire son temps d'activité, si il y a recours à une tierce personne, ou dépenses importantes dues au handicap. L’attribution de ces compléments tient compte des dépenses liées au handicap de l’enfant.

Il faut notamment se référer à l’arrêté du 24 avril 2002 relatif aux conditions d'attribution des six catégories de complément.

AEEH et prestation de compensation

 La prestation de compensation (PCH) est une aide qui peut être demandée par les parents d’un enfant en situation de handicap. Pour mieux connaître la Prestation de compensation.
Si l’AEEH de base et un complément vous ont été accordés, vous avez la possibilité de choisir entre le complément de l’AEEH ou un élément de la prestation de compensation.

Ce droit d’option est décrit sur ce site :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14764

Comment choisir ?

Quelques conseils sont donnés :

Le cumul avec d’autres aides

 Bon à savoir : le site Service public propose une liste des aides avec lesquelles l’AEEH peut ou ne peut pas être cumulée :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14811

AEEH et ASS : notez cette jurisprudence : le complément 3 d’AEEH et l’ASS sont cumulables, a estimé le Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale de Saint-Brieuc. 
http://toupi.fr/jurisprudence-le-complement-3-daeeh-et-lass-sont-cumulables/

 

Écrit par...

Enfant Différent
l'équipe Enfant Différent

Membre depuis

49 années 8 mois
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires

Sur ce sujet :