Ecrit par l'équipe Enfant Différent - 13 octobre 2017
Les pictogrammes
Ces petits dessins simplifiés sont de plus en plus présents dans notre vie de tous les jours et peuvent faciliter notre quotidien.
Enfant Différent
l'équipe Enfant Différent
Soumis par Equipe Enfant-… le mar 13/06/2017 - 09:58
Image
pictogramme

Nous vous proposons dans cet article quelques repères, informations pratiques, et/ou conseils autour des pictogrammes et de leur utilisation notamment dans le cas de support visuel pour se repérer, pour accompagner l’apprentissage du langage ou comme outil de communication.

Avant de mettre en place des supports visuels, il est important de vérifier que l’enfant comprend la signification de ces pictogrammes et de les adapter en fonction de son niveau de compréhension.

L’orthophoniste est la personne la mieux placée pour aider à cette mise en place. Les pictogrammes doivent être introduits au fur et à mesure, et doivent être utilisés par le maximum d’adultes qui accompagnent l’enfant (assistante maternelle, enseignant, animateurs du centre de loisirs…). La mise en place par l’orthophoniste permet souvent aux autres adultes de mieux se saisir et ainsi de bien utiliser cet outil.

Qu'est-ce qu'un pictogramme ?

Un pictogramme est un dessin figuratif ou symbolique destiné à donner des indications simples.

Pour qui ?

Les pictogrammes peuvent être utilisés avec des enfants (ou adultes) qui ont des difficultés de communication, un langage non verbal, une déficience auditive, une déficience intellectuelle, des troubles du spectre autistique, … mais également avec les enfants qui ont accès au langage oral ou qui sont en cours d’acquisition du langage/de la parole. Ils servent alors de renforçateur visuel et peuvent les aider dans l'apprentissage du langage. Ils contribuent aussi au soutien de la syntaxe des phrases

Pour quoi ?

Pour se repérer dans l’espace et dans le temps, pour une aide et un soutien au langage, pour faciliter la communication, l’entrée en relation.
Des exemples : 

  • préparer un rendez-vous médical
  • imager les gestes de la vie quotidienne
  • séquencer une activité
  • identifier les différents espaces
  • mieux comprendre une consigne
  • préparer la syntaxe de l’écriture et de la phrase
  • s’exprimer
  • faire un choix
  • formuler une demande
  • répondre à une question
  • réagir à une situation
  • ...

« Par exemple, dans le cas du PECS (système d’échange d’image souvent utilisé dans l’accompagnement des enfants avec troubles du spectre autistique), les pictogrammes ont une fonction non seulement par rapport au message délivré sur l’image, mais également dans la « mise en scène » de la demande : donner l’image équivaut à « prendre la parole en s’adressant à l’autre » et est en ce sens, un véritable tremplin vers le langage ».

Les pictogrammes peuvent par exemple concerner les besoins élémentaires (manger, boire, dormir, aller aux toilettes etc.), les sentiments ou les émotions (content, triste, en colère...), les gestes du quotidien (habillement, propreté, ...), le matériel que les enfants peuvent utiliser (livres, jeux, jouets,…), les différents temps de la journée (activités, rituel, regroupement, repas, sieste, heure des parents,…)

En crèche ou à l’école, on s’aperçoit que ces « outils » mis en place à un moment donné pour un enfant en particulier peuvent en réalité servir à tous les enfants et ainsi perdurer au sein des structures y compris quand l’enfant n’est plus présent dans la structure.

Les pictogrammes servent ainsi de repère pour tous les enfants (et les familles) qui découvrent un nouveau lieu. Les enfants se sentent rassurés par ces supports visuels qui matérialisent les différents espaces. Ils sont parfois utilisés en anticipation de la visite d’un nouveau lieu, afin de préparer la venue de l’enfant dans un lieu inconnu.

A quel moment ?

Les pictogrammes peuvent être utilisés tout au long de la journée pour les différentes activités ou moments-clé.
Il est possible d’illustrer les activités de la journée ou de la demi-journée.
On peut aussi prévoir d’utiliser des pictogrammes pour identifier les lieux de la crèche : la salle de change, le bureau de la directrice, la salle de psychomotricité, les dortoirs…

Pour certains enfants il peut être utile de séquencer des tâches comme le lavage des mains ou l’habillage. Des pictogrammes des différentes étapes peuvent être laissés en permanence vers les lavabos ou les porte-manteaux…
https://www.bloghoptoys.fr/sequences-de-pictogrammes-faciliter-gestes-quotidiens

Des pictogrammes peuvent aussi servir pour la compréhension des consignes, pour les règles de vie en collectivité et donner des informations sur les comportements attendus et/ou interdits.
Il est conseillé de verbaliser les consignes ou les interdits en complément du pictogramme.

Quels supports ?

Côté pratique, il est possible d’utiliser différents supports pour accrocher/afficher des pictogrammes :

  • un classeur avec des scratchs
  • un tableau aimanté
  • une boite avec des cases
  • un étui de rangement CD
  • des petits albums photos
  • des frises

pictos1_0.jpg

Le pictogramme, comme tout outil de communication augmentée, a cette vertu qu’il impose d’être présent à l’autre : avant de brandir un pictogramme sous le nez d’un enfant, il faut attendre d’avoir son attention. Une fois celle-ci acquise, l’usage du pictogramme nécessite que l’adulte observe l’enfant afin de vérifier son attention au message et sa compréhension de celui-ci. A une parole lancée à travers une pièce alors que l’enfant est concentré sur son jeu, le pictogramme nous convoque dans la relation à l’autre ce qui est, déjà, un bénéfice !

Écrit par...

Enfant Différent
l'équipe Enfant Différent

Membre depuis

47 années 9 mois
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires


Marielle
16 octobre 2017

bonjour, je pense qu'il manque une utilisation importante du pictogramme, qui n'est pas juste une sous écriture pour préparer, comme vous le mettez à la "vraie" écriture. mais c'est une autre écriture. et on pourra avoir en pictos tous les bonheurs du lire et écrire ( la littératie dont on commence à parler): des pictos pour chanter, des pictos pour lire des livres ( et pas que des livres de petits) , des pictos pour jouer, des pictos pour comprendre ce qui se passe dans le monde, et surtout, surtout, surtout, des pictos pour les cahiers de vie, pour garder des traces . sans son histoire, on est perdu. à vos pictos!!

Répondre au commentaire