Ecrit par Béatrice et Christian Cordesse -
Adoption : notre chemin vers Jonathan
Tu as 5 ans maintenant. Tu es venu dans nos cœurs par le chemin de l’adoption. Nous t’attendions, mais aussi Olivier et Samuel, tes deux frères que nous avons eu biologiquement.
Béatrice et Christian Cordesse

Parents adoptifs de Jonathan, porteur de trisomie 21

Soumis par bccordesse le ven 19/04/2013 - 16:54
Image
Chemin avec des personnes en ombre


Notre chemin vers Jonathan
 

Deux ans après la naissance de notre 2ème enfant, nous avons voulu repasser un agrément pour l’adoption d’un enfant, éventuellement avec un problème de santé réversible.
Il y avait en nous le désir d’un 3ème enfant.
Nous avons continué à cheminer.

Pendant plusieurs années, ce cheminement a été fait de rencontres, de questionnements, d’attentes, d’incompréhensions, de lectures, de maturations…

Nous prenons contact avec Vivre En Famille, nous pouvons échanger en toute simplicité et liberté, la réflexion de notre projet. Nous repartons avec une liste de familles que nous pouvons rencontrer. Chacune de ces familles nous a témoigné de sa vie avec vérité, joie et profondeur, sans cacher ses difficultés. Nos enfants nous disaient : « ce qui compte, c’est ce qu’il y a dans leur cœur, on a bien joué avec eux ».

Petit à petit, la possibilité de cette particularité de la trisomie, dans notre projet d’adoption, s’est fait notre.

A les voir jouer avec les enfants rencontrés, nous étions rassurés, ils apporteraient également à cet enfant : attention et tendresse. Même si on leur dira, plus tard qu’ils n’auront pas à ‘’assumer’’ une part de la vie de Jonathan.

Nous continuons à cheminer.

Un an plus tard, en 2008, nous souhaitons reprendre contact avec Vivre en Famille pour exposer nos questions, notre cheminement.
 Une confiance est née au fur et à mesure des contacts et des rencontres, ainsi qu’une plus grande distance par rapport au regard des autres. Nous ressentions une certaine "fierté" intérieure, à réaliser que nous aurions à l’accompagner, l’aider à grandir, là où il en est et tel qu’il serait.

A chaque étape de l’évolution de l’enfant, comme nos deux premiers, nous aurons les moyens de l’accompagner. Des portes s’ouvriront, nous ne serons pas seuls (Vivre en Famille, l’institut Jérôme Lejeune, les nouvelles familles amies, les rencontres, la maison du handicap, l’O.C.H., le SESSAD-GEIST… Comme pour chacun de nos enfants, nous prendrons le temps nécessaire pour l’accueillir, le faire notre avant la reprise du travail.

En Juin 2008, Vivre en Famille nous appelle. Notre candidature est pressentie pour un petit garçon qui aura bientôt 3 mois, sans autre problème de santé particulier, bien dans la relation, très communicatif.

Nous disons OUI !

Nous rencontrons le service adoption de son département, où nous sommes amenés à défendre avec conviction notre projet, à rassurer sur notre disponibilité, sur notre futur accompagnement et celui de l’enfant…

Le service d’adoption nous appelle le 11 Juillet pour nous annoncer la bonne nouvelle de la décision du conseil de famille. Jonathan, tu as d’abord vécu une première naissance avec ta maman biologique, que nous n’oublierons pas. 
Tu as tenu bon, tu savais au plus profond de toi ce qui venait de t’arriver.

Tu vis une nouvelle naissance, le 16 Juillet 2008.

Le jour où nous te découvrons à la pouponnière.
Tu es là, dans les bras de ta référente et nos cœurs battent très fort. Ton regard nous fixe profondément. Tes yeux vont à nouveau vers ta référente et elle te dit : « C’est ton papa et ta maman. Si tu veux, je peux te poser dans les bras de ta maman ». Tu nous regardes à nouveau avec toujours autant d’intensité et tu nous souris, tu es là dans nos bras. Nos yeux sont tout mouillés.

Nous découvrons tes albums photos, avec leurs messages, qu’on réalisé le personnel de la maternité, de la néonatalogie et de la pouponnière que nous remercions vivement pour l’accompagnement, l’attention et l’amour qu’ils t’ont accordé.

Depuis, nous avons bénéficié d’un très bon accompagnement du SESSAD-GEIST, où l’unité de 0 à 6 ans, suit Jonathan tant à l’école, à Laval, qu’au sein de sa classe de moyenne section en compagnie de son AVS.
Aujourd’hui, nous pouvons dire que nous sommes pleinement heureux de l’adoption de Jonathan.

C’est une chance d’avoir notre famille, nos enfants ouverts à la différence, au plus petit.
Jonathan nous a fait grandir et nous a ouverts d’autres horizons : le milieu du handicap, l’adoption d’enfants à "particularités", de nouvelles familles amies, Christelle du foyer de vie de Vivre En Famille…

Jonathan est un enfant heureux. Chaque jour, il nous fait la joie de ses progrès. Il a du dynamisme. Il a de sacrées parties de jeux avec ses frères ainsi que des chamailleries. Chaque mercredi, il participe à l’éveil musical, aux mini-contes de la médiathèque et maintenant au centre de loisir, où Jonathan s’y retrouve bien.

Notre enfant, nous ne le voyons pas avec sa trisomie, mais nous le voyons avec la ‘’normalité’’ d’un enfant qui joue, qui pleure, qui rit, qui se met en colère, à qui il faut répéter les choses, faire avec, détourner son opposition, encourager, positiver ce qu’il fait...

Donner la vie, c’est chaque jour, quand on permet à nos enfants de grandir dans la confiance, quand on porte un regard positif sur eux.
Un grand merci à Vivre en Famille pour la qualité de notre accompagnement.

Béatrice et Christian

Consultez notre article donnant adresses et conseils pour se renseigner sur l'adoption d'un enfant handicapé.

Retrouvez le témoignage de Karine qui a, elle aussi, adopté un enfant à "besoins particuliers".

Écrit par...

Béatrice et Christian Cordesse
Description

Parents adoptifs de Jonathan, porteur de trisomie 21

Membre depuis

47 années 10 mois
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires