Ecrit par Franck Bruno -
Little Free Man…
Les étudiants ont eu finalement droit au BAC philo mais ce thème n’est pas apparu : Faut-il souffrir pour s’approcher du bonheur ?
Franck Bruno
Soumis par fbruno le jeu 27/06/2013 - 14:39
Image
Enfant en joëlette avec un adulte

Nos histoires personnelles nous permettent de développer nos propres images de références qui seront les piliers de nos vies respectives, ce week-end j’ai eu le bonheur et le privilège de couler encore un linteau de béton et d’acier dans ma modeste vie d’aventurier à cloche pied.

 

Une piste en terre perdue au milieu de la poussière acre, du maquis sec et de quelques torrents égaux à eux même, hostiles et isolés. Deux véhicules tous terrains saupoudrés d’une fine couche de glaise desséchée stoppent leur machines, les cigales nous accueillent ce qui nous prédit une journée caniculaire. Je ne suis pas seul ce qui étonne les corneilles postées sur un chêne liège, têtu, obstiné et un poil cabochard, je m’étais juré, promis, d’amener dans « mon » maquis un gamin « différent ». La Joelette est vite remontée et nous voilà parti sur le bout de ma prothèse !

J’ai démaquisé une sorte de sentier pour pouvoir passer sans trop d’embuche mais pas trop, histoire que l’égaré ne puisse pas détecter la sente qui le mènera à mon repère de corsaire en cavale ! Le parcours est accidenté mais n’est ce pas le prix à payer pour arriver à l’Eden ?
Je suis le guide de tête, le père de mon jeune aventurier me sert de frein en arrière garde. Il fait chaud, mes godillots mordent la terre, à chaque pas je dois crocheter le sol pour ne pas partir dans le vide, aujourd’hui je n’ai droit à aucune excuse. Je ne sais pas si les gouttes qui ruissellent sur mon corps sont de chaleurs ou de tension, peut-être des deux. Des vaches sauvages, il en existe encore beaucoup dans cet oasis oublié, détalent aux bruits de notre progression, elles n’hésitent pas et foncent à travers ronces et autres pièges, des décennies qu’elles ont perdues le fil de l’agriculteur. La seule roue suspendue, de cette magnifique invention qu’est la Joelette, permet à mon jeune ami d’encaisser les trous et blocs de granit qui sont surmontés. L’effort est intense mais le sourire en dit long sur la joie qu’éprouve ce jeune homme.

Finalement le tipi apparait, ce sera le camp de base, grillade sur une pierre de granit et bien-sur, un dessert suggéré par les mascottes, fraises du coin sous une montagne de glace à la vanille. Véro avait la lourde tache de convoyer la glacière, Jo Zef surveillait du bon œil l’évolution. Mais il fait chaud et le torrent nous semblerait une sorte de baptême fraîcheur. Le jeune homme trépigne, il en veut encore, mais je n’ai plus de sentier propre, il faudra évoluer en terre inconnue, au diable la sagesse, allons-y !
Nous reprenons Nord-est, il faut être prudent car à travers le maquis les muriers sauvages peuvent nous griffer profondément la peau, la mienne est assez « rayée » d’ailleurs. Les sous bois ont encore gardé la fraîcheur de cet hiver et finalement un bout de plage apparait, un clin d’œil dans mon dos et j’ai de suite compris que mon hôte était prêt à encore plus d’aventure. Je me lance dans le torrent, l’eau me monte mi-mollet, je sais, je suis un peu fada mais la vie sans folie vaut-elle le coup d’être vécue, derrière c’est le bonheur qui se réincarne, des bulles sortent de ma prothèse, magui (bol) fait sont premier bain…

Vous, je, me définissez souvent comme un free man, je crois qu’aujourd’hui un little free man est venu à ma rencontre. Quand certains mettent des points sur les maux de nos vies cabossées je les efface pour les remplacer par des virgules…


Mes chers élèves le thème de philo de l’année prochaine sera cette phrase du philosophe chinois Gao Xingjian :

Les souvenirs ne sont en général, jamais exempts de  souffrance.


A pluche Little free man take care !

 

Pour découvrir le blog de Franck Bruno et l'association Bout de vie :
http://www.boutdevie.org/
https://www.facebook.com/pages/Frank-Bruno-Officiel/155035817935347

 

Écrit par...

Franck Bruno

Membre depuis

47 années 10 mois
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires