Ecrit par - 31 décembre 2019
Les chiens d’aide à la personne
Fidèle compagnon, le chien peut aussi développer de nombreuses compétences pour accompagner l’enfant au quotidien, en fonction de ses besoins.
Image
fillette en déambulateur avec un chien

Vous envisagez d’accueillir un chien pour votre enfant ? Une présence et une assistance pour lui permettre de gagner en autonomie, de développer sa sociabilisation, de maîtriser son environnement, de faciliter les contacts…mais aussi lui apporter réconfort et soutien.

Il existe plusieurs « catégories » de chiens d’aide à la personne 

  • les chiens guides pour les enfants déficients visuels. Le chien aide l’enfant à interagir, à se déplacer et à s’orienter aisément dans son environnement.
    http://www.chiensguides.org/fr/le-role-du-chien-guide-45.html
     
  • les chiens d’assistance pour les enfants avec une déficience motrice. Les chiens ont un rôle d’aide et d’assistance au quotidien. Ils sont également capables de rendre de nombreux services : ouvrir une porte, ramasser un objet…
      https://handichiens.org/handichien-dassistance/
     
  • les chiens d’éveil pour les enfants avec un trouble du spectre de l’autisme,  une trisomie 21 ou les enfants avec un polyhandicap par exemple. Le chien d’éveil va permettre de stimuler, d’éveiller l’enfant et de faciliter les interactions sociales et l'acquisition de compétences. Il permet un sentiment de sécurité et apporte du réconfort pour l’enfant.
    https://handichiens.org/handichien-deveil/
     
  • les chiens d’accompagnement social ou de médiation dans les établissements. Le chien de médiation stimule la rééducation des personnes âgées ou en situation de handicap de manière individuelle ou collective. Il crée du lien social entre les résidents et procure un effet rassurant, réconfortant.
    http://www.chiensmediateurs.fr/
     
  • les chiens écouteurs. Spécialement formés pour alerter leur maître de différents sons (sonnettes, téléphone, le cri d’un bébé, les voix, les alarmes, le réveil, …) et de les amener à la source du bruit.
    http://www.leschiensdusilence.sitew.com/
     
  • Les chiens d'alerte pour personnes épileptiques. Ces chiens peuvent prévenir le malade ou son entourage de l'imminence de la survenue d'une crise épileptique
    https://handichiens.org/handichien-epilepsie/
     
  • les chiens d’assistance pour les personnes diabétiques. Ces chiens sont éduqués pour détecter les variations de glycémie et notamment les crises d’hyper ou d’hypoglycémies grâce aux hormones secrétées par le corps humain dans ces situations. Ces chiens permettent de sécuriser l’enfant et d’alléger la charge des parents.
    http://www.acadia-asso.org/

chien.jpg

 

L’éducation du chien

Très généralement, pour la plupart des chiens d'aide à la personne, l’éducation se déroule en plusieurs étapes :

  • de la naissance à 2 mois le chien est sélectionné en élevage
  • de 2 mois à 18 mois le chien est en famille d’accueil. La famille d’accueil a un double rôle de socialisation et de pré-éducation des futurs chiens.
  • de 18 mois à 2 ans le chien est formé dans un centre « labellisé » ce qui permet aux chiens formés d’être inscrits dans la loi et reconnus, leur donnant ainsi accès à tous les lieux publics. Il y reçoit une éducation spécifique en lien avec ses futures missions. Il suit des séances d’entrainement auprès des éducateurs, apprend à maîtriser ses instincts et partage des moments de jeu, de promenade et de repos.
  • à 24 mois le chiot est prêt à rejoindre son nouveau foyer : un stage d’environ 15 jours est nécessaire pour la transmission des informations et des règles au futur maître, mais il faut aussi que le duo homme/chien apprenne à se connaître et à vivre ensemble !
     

Les aides financières

La prestation de compensation du handicap comprend un volet spécifique concernant les aides animalières.
Les charges correspondant à l’entretien d’un chien guide d'aveugle ou d’un chien d'assistance ne sont prises en compte dans le calcul de la prestation que si le chien « a été éduqué dans une structure labellisée et par des éducateurs qualifiés » et que « l’aide animalière concourt à maintenir ou améliorer l’autonomie de la personne handicapée dans la vie quotidienne ».

Le montant maximum attribuable pour les aides animalières est égal à 3000 euros pour toute période de 5 ans.

Chien.jpg

Repères législatifs

L’instruction N°DGCS/SD3B/2015/98 du 25 mars 2015 complétée par La circulaire du 15 Juillet 2019 insiste sur l’obligation de libre accès des personnes handicapées titulaires de la carte mobilité inclusion accompagnées de leur chien guide ou chien d’assistance - éduqué à cet effet dans un centre agréé – et aux  personnes chargées de l’éducation des chiens, durant la période de leur formation, aux lieux publics , aux transports, aux établissements recevant du public, y compris les établissements scolaires, lorsque cela est notifié par la Maison départementale pour les personnes handicapées (MDPH).

Pour aller plus loin

Le témoignage d’une famille sur les différentes étapes du parcours d’accueil d’un chien d’éveil et sur les relations qui se créent :
https://www.bloghoptoys.fr/le-carnet-de-gabrielle-et-guinee-debut-dune-epopee

Témoignage d’une éducatrice de chien guide :
https://www.vivrefm.com/posts/2019/01/chiens-guides

Un reportage vidéo : « Chiens d'assistance : les soutiens de l'ombre »
https://www.francetvinfo.fr/sante/handicap/chiens-d-assistance-les-soutiens-de-l-ombre_3224499.html

Guide pratique « Le chien guide d’aveugle ou le chien d’assistance, le compagnon du quotidien »
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/DMA%20-%20Le%20chien%20guide%20d%27aveugle%20ou%20le%20chien%20d%27assistance.pdf

Écrit par...

Enfant Différent
l'équipe Enfant Différent

Membre depuis

50 années 1 mois
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires