Ecrit par Marie Kerneis -
Une quarantaine de jours de quarantaine
Une quarantaine de jours de quarantaine... et la colère qui monte qui monte.

Vous répondez au commentaire :


Laëtitia
04 mai 2020

Bonjour et merci pour votre message qui me va droit au cœur et me concerne également. J’ai un enfant différent. J’ai parlé pendant des semaines à la psychologue pensant qu’elle aurait des solutions une fois qu’elle aurait compris la situation dans laquelle nous nous trouvions. J’ai réalisé au bout de quelques temps qu’elle ne pouvait changer le système à elle seule et que de toute façon elle n’en avait pas forcément envie. Son travail c’est mettre ses oreilles à disposition des familles rien de plus. Je n’ai aucune solution et je ne sais plus vers qui me tourner. Mais je peux vous dire que je vous comprends et que je souffre pour vous quand je lis votre histoire. Je suis gênée de vous dire que je n’ai aucune idée pour aider votre situation mais je ne pouvais pas non plus vous lire sans envoyer un message de soutien. En attendant qu’une porte s’ouvre la seule solution c’est la résilience, utile au moins pour apaiser nos cœurs meurtris. Milles pensées sincères, Laëtitia

Répondre au commentaire
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires