Actualité
20 août 2021

Opération #jaipasecole 2021

editeur2
Soumis par editeur2 le jeu 19/08/2021 - 09:39
photo d'un enfant

Rentrée scolaire 2021/2022
Encore trop d’enfants en situation de handicap sans solution de scolarisation adaptée Face à des conditions de scolarisation indignes de notre pays, l’Unapei relance l’opération #jaipasecole

Enfants, parents, professionnels, Faites-nous part de votre situation pour la prochaine rentrée scolaire sur le site marentree.org Le président de la république en avait fait une priorité de son quinquennat. Force est de constater qu’à moins d’un an de l’échéance du mandat présidentiel, la question de la scolarisation des enfants en situation de handicap reste un chantier à part entière. De nombreux enfants en situation de handicap sont toujours privés de solution de scolarisation adaptée à leurs besoins, quel que soit le lieu de scolarisation. Absence de place à l’école ordinaire ou dans une école spécialisée, accueil par défaut dans une structure qui ne convient pas ou plus, scolarisation inexistante, partielle ou inadaptée à leurs besoins sont autant de situations qui conduisent à la non-effectivité du droit à l’éducation pour TOUS les enfants de notre pays. C’est pour dénoncer cette situation mais aussi pour révéler leur réalité quotidienne que l’Unapei a créé une plateforme de partage de témoignages. En ce début d’été, tous les parents qui s’apprêtent à partir en vacances sans savoir où sera scolarisé leur enfant à la rentrée sont invités à prendre part à la mobilisation citoyenne #jaipasecole en apportant leur témoignage sur le site dédié www.marentree.org

Un site pour témoigner et prendre la mesure de la réalité

Pour faire la lumière sur la réalité vécue par des milliers de familles concernées par le handicap, l'Unapei a décidé d'agir, en donnant la parole aux premiers concernés : les enfants et leurs familles. L’ambition de l’opération #jaipasecole est claire : dénoncer, révéler et participer à la construction d’une l'Ecole enfin réellement inclusive. Grâce aux témoignages des parents, des enfants concernés, mais aussi des proches et des professionnels, ce site permet de rendre visible ce que les pouvoirs publics ne veulent pas voir : des enfants privés de leur droit fondamental à l’éducation. Les pouvoirs publics pourront ainsi prendre la mesure des injustices.

« Depuis 60 ans l’Unapei alerte, mobilise, dénonce, et se bat pour tenter de faire bouger les lignes en matière de respect du droit des personnes en situation de handicap. Nous rêvons tous qu’enfin chaque enfant puisse être intégré à la société, écouté et entendu, et que des solutions dignes et adaptées lui soient proposées. Malheureusement, pour la rentrée 2021, nous savons qu’encore une fois, le droit à l’éducation et à la scolarisation de milliers d’enfants ne sera pas respecté, et qu’autant de familles seront dans des situations complexes et génératrices de stress, d’isolement, d’exclusion. C’est pour ces familles, pour qu’elles soient entendues que nous relançons la plateforme marentree.org » déclare Luc Gateau, président de l’Unapei.

Dénonçons, ensemble, l’exclusion et les pertes de chances

L’exclusion ne s’arrête pas au jour de la rentrée. Ces enfants restent souvent privés de solution de scolarisation pendant toute l’année scolaire, voire pendant toute leur enfance ! Ce qui signifie autant de retard d’apprentissage et de perte de chances. Sans scolarisation, comment permettre à un enfant de développer sa personnalité, son autonomie, ses compétences et lui donner toutes ses chances de s’insérer dans une vie sociale, professionnelle et d’exercer sa citoyenneté ? Comment favoriser l’inclusion, l’acceptation des différences, la construction d’une société où tous les enfants vivent et s’épanouissent ensemble. L’Unapei rappelle son refus de voir s’installer une école inclusive au rabais, que ce soit en termes quantitatifs ou qualitatifs. L’Unapei demande des solutions d’accompagnement, quel que soit le lieu de scolarisation, en école spécialisée ou en école ordinaire. Chaque enfant doit pouvoir bénéficier d’un temps d’apprentissage adapté à son handicap, ses besoins, ses attentes. 

Cas concret :

IME d’Evreux : 1 enseignant de l’Education nationale pour 34 élèves en situation de handicap Sur le terrain, les associations du mouvement Unapei tentent de construire une école inclusive avec les partenaires locaux. Depuis quelques années, de multiples initiatives voient le jour comme le développement des UEMA (unités d’enseignement en maternelle autisme), des UEEA (unités d’enseignement en élémentaire autisme) ou encore des équipes mobiles d’appui. Néanmoins, les associations du mouvement Unapei subissent de plein fouet l’absence ou le manque de coopération effective de l’Education nationale. Et pour preuve ! L’IME d’Evreux, géré par l’Adapei 27, rencontre des difficultés pour scolariser les élèves accueillis. Les enfants ne bénéficient en moyenne que de 4 heures d’enseignement par semaine. Ainsi, l’IME dispose d’un seul équivalent temps plein d’enseignant pour 34 élèves concernés par des besoins spécifiques. Malgré les demandes successives de l’Adapei 27 auprès de l’Education nationale, la direction des services départementaux de l’Education nationale de l’Eure refuse toujours d'affecter des enseignants qui permettrait d’augmenter le temps de scolarisation des enfants en situation de handicap et de créer une classe au sein de l’école de proximité (UEE). Le cas de l’IME d’Evreux n’est pas un cas isolé. Alors, quand le nombre d’heures d’école par élève est aussi limité, pouvons-nous véritablement qualifier le système français d’inclusif ? A quelques jours du Comité de suivi de l’école inclusif, prévu lundi prochain en présence de Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat aux personnes handicapées et de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, l’Unapei demande des solutions effectives et qualitatives pour accompagner chaque enfant, quel que soit son lieu de scolarisation, vers une solution adaptée.

Parce que les témoignages concrets de tous ceux qui subissent ces exclusions valent tous les discours, l’Unapei et ses partenaires donnent la possibilité aux parents, aux enfants, aux proches et aux professionnels qui sont confrontés à cette réalité, de pouvoir exprimer leur situation, leurs besoins et leurs attentes grâce à la plateforme www.marentree.org

Chacun de ces témoignages permettra d’identifier le quotidien de ces enfants, leurs besoins individuels et ceux de leurs familles, ainsi que les manquements de notre pays. L’occasion aussi de rendre visibles ces élèves et ces familles trop souvent isolés et cachés, du seul fait du handicap de leurs enfants.

Votre enfant n’a pas de solution de scolarisation adaptée à ses besoins, faites-le savoir ! Témoignez sur www.marentree.org

Opération propulsée par l’Unapei, avec le soutien de ses partenaires à retrouver sur le site internet :
https://www.unapei.org/presse/rentree-scolaire-2021-2022-encore-trop-denfants-en-situation-de-handicap-sans-solution-de-scolarisation-adaptee/