Ecrit par Groupe de parents du CAMSP de Décines -
Une lettre de parents sur l'arrêt de la double prise en charge CPAM/CAMSP
Confrontés au problème de la "double prise en charge" des soins par la CPAM et par les établissements médico-sociaux (dont les CAMSP), un groupe de parents d'enfants suivis au CAMSP de Décines (Rhône) a écrit un courrier afin de demander à ce que la possibilité de cumuler le forfait soins du CAMSP avec les actes libéraux soit maintenu. Voici ce que ces parents expliquent dans cette lettre...

Vous répondez au commentaire :


dumas
29 juillet 2014

nous avons été dans ce cas car après le camsp notre fils n'a pas été pris en charge pendant un an faute de place dans un sessad. J'ai donc fait toute la prise en charge seule : 7000 euros non remboursés sur un an et le manque de coordination tel qu'un camsp le propose se fait vraiment sentir chaque professionnel y allant de son avis et conseil. Comme parent nous n'avons pas les compétences médicales nécessaires pour juger la pertinence et la priorité des informations alors nous courrons dans tous les sens. De plus on se sent très très seul! Si vous faites une pétition je suis partante pour la signer. Je pense d'ailleurs que cette année je vais encore payer car notre fils rentre en ITEP qui ne peut assurer toutes les prises en charge et le problème est le même...Ainsi les familles d'enfant handicapé voient leur vacances partir en fumer pour payer les médecins, les mères se retrouvent à abandonner leur job... La CPAM a des souci de financement mais autour de moins je vois beaucoup d'abus : arrêts de travail injustifiés, pension d'invalidité cat II alors que la personne se porte aussi bien que moi... Avant d'enfoncer les familles qui sont elles vraiment dans la mouise, pourquoi ne pas travailler sur les abus!
Répondre au commentaire
...

Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

Laisser un commentaire

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n'êtes pas un robot.

(*) : champs obligatoires